La troisième population – Aurélien Ducoudray et Jeff Pourquié (Futuropolis)

La ville de Chailles dans le Loir-et-Cher accueille depuis 1956 la clinique psychiatrique de La Chesnaie, un établissement novateur dans sa manière d’envisager la maladie mentale et de traiter les patients. Les auteurs de BD Aurélien Ducoudray et Jeff Pourquié ont eu l’occasion, dans le cadre d’un projet avec La maison de la BD de Blois, de s’y rendre à plusieurs reprises et livrent ici leur témoignage. Ils racontent leurs visites de leur propre point de vue, leur découverte du lieu, avec des interrogations communes à la plupart de ceux qui méconnaissent le sujet.

La Chesnaie accueille une centaine de patients en milieu ouvert. C’est un lieu de vie qui va au-delà du lieu de soin qui est proposé, l’ensemble des espaces est à peu de chose près accessible à tous, il n’y a pas de blouse pour distinguer le personnel médical, pas de catégorisation, pas de différenciation. On préfère d’ailleurs les termes de résidents ou pensionnaires à celui de patients. Le personnel de l’établissement, au-delà de leur corps de métier et spécialité, exerce un ensemble de tâches variées, tenue du lieu, administration, animations, sous forme de roulement. La multiplicité des tâches gomme les fonctions initiales, améliore les rapports et favorise la réinsertion sociale. Les individus se croisent ainsi pour de multiples raisons, pas uniquement pour soigner ou se faire soigner. Le patient est responsabilisé, de sa venue à son départ, en passant par son traitement, associé pleinement à la vie du lieu dans son quotidien et son animation. 60 ans plus tard, La Chesnaie et quelques autres font toujours figure de lieux innovants. Devant l’efficacité évidente, on est à même de se demander pourquoi plus d’établissements ne s’en inspirent pas davantage.

Aurélien Ducoudray et Jeff Pourquié donnent à voir un portrait édifiant d’une structure pas banale, d’où découlent des réflexions sur l’enfermement, le traitement des maladies psychiatriques, le rapport aux soins et à la médicamentation. A leurs côtés, on découvre  un véritable lieu de vie dans la campagne forestière blésoise, accueillant, serein, humain. Une simplicité se dégage de l’endroit, même si l’on se doute bien qu’il n’est pas nécessairement aisé de proposer un tel espace. Avec intérêt, curiosité, empathie et humour, ils partagent leurs rencontres, leurs tâtonnements, la confiance de mise, et la fragilité aussi qui se dégage. Jeff Pourquié a misé sur un mélange de crayon et d’aquarelle, oscillant entre le noir et blanc et la couleur, avec un graphisme un peu flottant qui colle bien aux émotions contradictoires décrites. Une réussite.

BD BOOM a notamment une vocation pédagogique et participe dans ce sens à l’édition de BD sur des sujets contemporains et sociaux, questions de société, prison, orientation sexuelle, surdité, et ici donc la psychiatrie par le biais de La Chesnaie. Très instructif !

La troisième population
scénario Aurélien Ducoudray
dessin Jeff Pourquié
Futoropolis
2018
112 pages

Cette semaine, rdv est pris chez Moka.
Découvrez-y d’autres idées BD !

15 commentaires sur “La troisième population – Aurélien Ducoudray et Jeff Pourquié (Futuropolis)”

  1. Une BD reportage que j’ai beaucoup aimé. Très juste, très intéressante. Et je suis d’accord, ce graphisme particulier colle tout à fait à « l’esprit » d’une clinique psychiatrique.

Répondre à Dame De Pique Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.