Des souris et des hommes – John Steinbeck mis en images par Rébecca Dautremer (Tishina)

Faut-il encore présenter Des souris et des hommes ? Dans ce court roman qui pose les jalons des Raisins de la colère, John Steinbeck mettait déjà le paquet, avec ce duo improbable et bouleversant, entre Lennie Small le simple d’esprit à la corpulence massive impressionnante, le coeur sur la main et la main aussi tendre que dévastatrice, et George Milton, à la carrure plus resserrée, comme asséchée par la discrétion, la prudence et l’inquiétude, un type débrouillard qui fait figure d’autorité pour son acolyte. Un roman présenté ici dans la splendide version illustrée de Rébecca Dautremer.

Nellie Bly – Dans l’antre de la folie – Ollagnier et Maurel (Glénat)

Très chouette adaptation du récit de la journaliste Nellie Bly paru à la fin du dix-neuvième siècle, s’appuyant sur son internement à l’asile de Blackwell, New York. Dans ce reportage, Nellie Bly pointe les dérives de l’autorité par charité publique, la bonté qui se mue en coups et torture, la folie qui guette comme repli, et l’argent qui entre dans certaines poches au détriment de sa destination initiale, par cupidité, simple profit ou étroitesse d’esprit qui ici, sous couvert d’aliénation mentale, se permet bien des choses.

Jours de sable – Aimée de Jongh (Dargaud)

Époustouflante BD qui brosse l’Amérique des années 30, entre crise économique et sècheresse intense qui cerna une partie des Grandes Plaines. Un récit très documenté qui prend aux tripes, graphiquement on s’en prend plein la vue avec des tonalités qui nous plongent dans cette atmosphère sablonneuse, des paysages saisissants, des personnages touchants et troublants. Une pépite à faire tourner !

Les voyages de Gulliver – De Laputa au Japon – Galic & Echegoyen (Soleil)

Aventure, philosophie et satire politique dans cette belle BD dans laquelle Galic et Echegoyen nous font découvrir le troisième voyage de Gulliver dans lequel le docteur Lemuel Gulliver accepte de repartir en mission vers les Indes orientales, à condition de ne plus croiser ni nains ni géants. Diverses péripéties au cours du voyage le conduiront pourtant à la rencontre de nouveaux mondes, l’île volante de Laputa, Balnibarbi, l’Académie de Lagado, Maldonada, l’île de Glubbdubdrib, le royaume de Luggnagg puis le Japon, avant de rejoindre l’Angleterre.

Incroyable ! / Zabus & Hippolyte (Dargaud)

Touchante et étonnante histoire, d’un môme renfermé sur lui-même et bourré de toc, passionné par tout ce qui lui passe par l’esprit, à la curiosité si aiguisée qu’il la mue en fiches dans sa chambre aux allures de temple encyclopédique. Une BD surprenante entre poésie, quête, fable et drame.

Malaurie, l’appel de Thulé – Malaurie, Makyo, Bihel (Delcourt)

En 1950, le géographe Jean Malaurie fauchait les terres arctiques pour des relevés. Une première expédition d’une année durant laquelle il se retrouvera face à lui-même, remettant en perspective tous ses fondements. Un voyage déterminant pour la suite puisqu’il se spécialisera sur les territoires du Grand Nord, du Groenland à la Sibérie, se fondant progressivement dans les moeurs inuits. Un témoignage passionnant qui résonne encore étrangement avec les questionnements actuels.

Pilules bleues – Frederik Peeters (Atrabile)

Très touchante BD dans laquelle Frederik Peeters revient sur la séropositivité de sa compagne et de son fils, la trouille et la mise à nu devant laquelle on se trouve face à cette maladie qui remet en question le champs des possibles, bombe à retardement qui change la donne dans le rapport à l’autre.

Après le monde – Timothée Leman (Sarbacane)

Un récit post-apocalyptique efficace dans un décor aux petits oignons. Des tours sont mystérieusement apparues à la surface de la Terre. Dans le même temps, on constate de nombreuses disparitions. Des phénomènes énigmatiques et inquiétants qui feront basculer le monde dans une ère post-apocalyptique sans filets. Deux ados vont finalement se rencontrer au fil de leurs errances et unir leurs forces pour tenter de comprendre ce qu’il est advenu.

Malgré tout – Jordi Lafebre (Dargaud)

Disons-le tout net, je ne suis pas très fleur bleue mais cette histoire-là m’a fait le cœur tout chamallow. Alors qu’il officie habituellement aux côté de l’efficace Zidrou, Jordi Lafebre signe ici un premier album en solo qui rassemble tout ce que l’on attend d’une bonne comédie, romantique qui plus […]

Rhapsodie en bleu – Andrea Serio (Futuropolis)

Des répercussions du régime de Mussolini sur le peuple juif, du comment les projets s’effondrent d’un claquement de langue, de la volonté de rester maître de son avenir. Andrea Serio adapte le roman Ci sarebbe bastato de Silvia Cuttin, et porte en bleu l’histoire de cette famille juive italienne, de ces trois cousins frappés par la dictature crasse. Le bleu des souvenirs estivaux, du large qui s’ouvre comme échappatoire, de la ligne d’horizon qui marque le retour.

1984 – Orwell adapté par Fido Nesti (Grasset)

Lorsqu’en 1949 Orwell assistait à la publication de son roman 1984, aurait-il pu imaginer que le monde y trouverait toujours autant d’écho 70 ans plus tard ? Féru de dystopies, l’illustrateur brésilien Fido Nesti, en relevant des résonances flagrantes avec l’actualité de son pays, ne pouvait à l’évidence pas passer […]

La forêt / Thomas Ott (Ed. Martin de Halleux)

Grand retour de Thomas Ott avec un récit sans parole sombre et flamboyant dans lequel l’on plonge et replonge avec fascination.

En 25 pages, Thomas Ott trace l’histoire d’un môme un jour de funérailles, qui décide d’aller prendre l’air dans la forêt avoisinante. Un récit très intime, beaucoup plus que les récits de l’auteur compilés dans R.I.P. qui tenaient plus du roman noir, du pulp et de la pop-contre-culture. Plus d’intimité donc, avec ce garçon face à lui-même, ses angoisses et ses souvenirs, dans un univers qui tient à la fois du conte, du rêve et de la chronique sociale.

L’accident de chasse – David L. Carlson & Landis Blair (Sonatine)

Impressionnante BD qui en appelle au roman noir, à la chronique sociale et à la littérature, sur fond de Chicago des années 30-50. Chicago, 1959, un homme, qui a toujours fait croire que sa cécité était due à une partie de chasse mal engagée, fait la lumière sur son histoire […]

Barlovento – Mazzitelli & Alcatena (Warum)

Splendide BD de piraterie sur fond de légendes mystérieuses, dans un décor magnifiquement planté par un graphisme de toute beauté. Dans une époque que l’on pourrait situer aux entournures du dix-septième siècle, Ulysse Lean, jeune homme issu de l’aristocratie anglaise, découvre que son père, qu’il n’a pas connu et autour […]

Stanley Greene. Une vie à vif / JD Morvan & Tristan Fillaire (Delcourt)

Excellente BD qui retrace la vie du photographe Stanley Greene, du gamin de Brooklyn qui a frayé avec les Black Panthers, traîné avec les punk, trempé dans la dope, jusqu’au photographe-reporter qui s’est révélé lors de son passage à l’Est lors de la chute du mur. Les photos croisent les images de Tristan Fillaire, les époques et les lieux s’enchevêtrent, mettant en lumière la violence du monde, comme le voyait Greene en somme !

Flipette et Vénère – Lucrèce Andreae (Delcourt)

Flipette et Vénère, deux soeurs que tout oppose. Elles ne se fréquentent même plus d’ailleurs, mais par la force des choses, elles vont devoir remettre le couvert. Lucrèce Andreae touche au plus juste avec cette histoire de frangines plus vraie que nature, qui pointe nos contradictions à tous.