Plic ploc banquise – Claire Garralon (MeMo)

Sur un coin de banquise, les mini-portions manchot et ourson entendent un craquement, puis sentent une goutte, pas de doute « Y’a la banquise qui fond ! ». Une histoire simple sous forme de randonnée avec un final doux-amer pour commencer tout doucement à parler écologie, réchauffement climatique et protection de la planète avec les tout-petits. Dès 18 mois et bien plus tard

Les Grands Conquérants – Frédéric Marais (Gulf stream)

La conquête du monde par les animaux, qui eux aussi, ont du potentiel accaparant, savent s’incruster et occuper le terrain. Le chat dans le plumard à côté est un petit joueur, ici on nous raconte comment les chevaux espagnols ont conquis le continent américain, comment les dromadaires africains gagnèrent du terrain en Australie, comment le chat de Siam fit son entrée en Angleterre, comment les iguanes prirent possession de Porto Rico… Dès 5-6 ans et bien plus tard

Bonjour – Alastair Heim et Alisa Coburn (Didier jeunesse)

Un renard qui a plus d’un tour dans son sac décide de le remplir justement son sac, s’introduisant dans une coquette et reluisante demeure qui ne manque pas de mettre en émoi son flair détrousseur. Mais les propriétaires, qui ont un petit air de déjà-vu, ne sont pas du genre à se faire embarquer l’argenterie si facilement. Une fable mordante qui se mue en conte revisité, à dévorer et partager dès 4-5 ans.

Le cheveu – Julien Perrin et Fred L. (Alice jeunesse)

Dans la savane, celui qui orne, dresse et rend sa superbe aux chevelures sauvages c’est le porc-épic. Qu’il s’agisse d’une crête rose pour le zèbre, d’un brushing pour le gnou, de dreadlocks pour le lion ou de lisser les moustaches du guépard, Lepic est à n’en pas douter un as des ciseaux. Mais qu’en sera-t-il devant le crocodile qui cherche à se débarrasser de son cheveu sur la langue ? Une très chouette découverte, efficace, vive et distrayante, à partager dès 3 ans.

Les Grrr – Clémence Sabbagh et Agathe Moreau (Le Diplodocus)

Un album où l’humeur ronchonne est personnifiée, donnant des scènes épiques où l’on croirait rassemblés toute une flopée de Jean-Pierre Bacri (ou d’enfants ce qui est d’ailleurs plus probable, et plus dans le thème). Bref, les Grrr ne sont jamais contents, ils grognent contre la météo, contre ce qu’il y […]

Le lion est mort ce soir – Eric Dodon (Beurre Salé)

A-wimboé, a-wimboé, a-wimboé, a-wimboé… Dans la jungle, terrible jungle, le lion est mort ce soir… Oui mais de quoi ? Eric Dodon imagine tout un tas de causes qui flirtent avec l’improbable ou le tiré par les cheveux, ce qui permet de se mettre à l’aise d’entrée, de se jouer de la mort et d’en rire sans pour autant s’en moquer. C’est simple, efficace, le dessin mordant, on chante et on célèbre ce lion qui, pour les besoins du livre, n’a visiblement pas eu peur du ridicule… Dès 4 ans et bien plus tard

La mésaventure – Iwona Chmielewska (Format)

Une nappe de famille, brodée par la grand-mère, chérie par la mère, et tachée malencontreusement. Une tâche qui s’invite comme un caillou dans l’assiette, malheur qui se niche dans la culpabilité et la crainte, jusqu’à ce qu’il soit découvert et reçu avec un sourire bienveillant. La solution est dès lors […]

La lanterne de tonton – Wang Yage et Zhu Chengliang (HongFei)

Le Nouvel an chinois marque le début de la Fête du Printemps, un temps de fête populaire qui se déroule sur quinze jours et s’achève avec la fête des lanternes. Cet album célèbre la fête par le biais des émotions ressenties par les enfants, l’impatience, la joie, le partage. Un très bel album pour donner à voir le monde aux enfants. Dès 5 ans.

Les boîtes de peinture / Marcel Aymé et May Angeli (Ed. des Eléphants)

Redécouvrir les contes du chat perché avec les superbes gravures de May Angeli. Delphine et Marinette, enchantées par leurs nouvelles boîtes de peinture, décident d’aller faire le portrait des animaux de la ferme. Mais piqués au vif par les représentations des fillettes, les bestiaux revêtent l’apparence trompeuse. L’âne n’a plus que deux pattes, le cheval a rétréci et les boeufs ont disparu…

De la difficulté d’être parent dans les albums, auto-dérision et mauvaise foi

Stop la culpabilité et marrons-nous un peu. Les premiers mois et années ne sont pas toujours évidents (les suivants non plus d’ailleurs), et derrière le grand bonheur fou inébranlable il peut aussi y avoir la fatigue, l’épuisement, l’énervement, l’exaspération. Et même sans aller jusque-là, il y a tout de même ces petites difficultés du quotidien, les premières séparations avec l’enfant, les repas, les nuits, l’opposition… 18 titres pour en sourire.

Triangle – Mac Barnett & Jon Klassen (Pastel)

Une histoire toute simple, qui commence avec un triangle, qui se prénomme Triangle, et vit avec d’autres triangles, dans des maisons triangles, avec des portes en triangle, bordées de cailloux en forme de… Et pas loin, vivent les carrés sur le même mode, et Triangle a très envie d’aller jouer un tour à Carré. Un album très drôle, sur la différence, la taquinerie, l’amitié, avec une pointe d’absurde et de malice.