Le lion est mort ce soir – Eric Dodon (Beurre Salé)

A-wimboé, a-wimboé, a-wimboé, a-wimboé… Dans la jungle, terrible jungle, le lion est mort ce soir… Oui mais de quoi ? Eric Dodon imagine tout un tas de causes qui flirtent avec l’improbable ou le tiré par les cheveux, ce qui permet de se mettre à l’aise d’entrée, de se jouer de la mort et d’en rire sans pour autant s’en moquer. C’est simple, efficace, le dessin mordant, on chante et on célèbre ce lion qui, pour les besoins du livre, n’a visiblement pas eu peur du ridicule… Dès 4 ans et bien plus tard

La mésaventure – Iwona Chmielewska (Format)

Une nappe de famille, brodée par la grand-mère, chérie par la mère, et tachée malencontreusement. Une tâche qui s’invite comme un caillou dans l’assiette, malheur qui se niche dans la culpabilité et la crainte, jusqu’à ce qu’il soit découvert et reçu avec un sourire bienveillant. La solution est dès lors […]

La lanterne de tonton – Wang Yage et Zhu Chengliang (HongFei)

Le Nouvel an chinois marque le début de la Fête du Printemps, un temps de fête populaire qui se déroule sur quinze jours et s’achève avec la fête des lanternes. Cet album célèbre la fête par le biais des émotions ressenties par les enfants, l’impatience, la joie, le partage. Un très bel album pour donner à voir le monde aux enfants. Dès 5 ans.

Les boîtes de peinture / Marcel Aymé et May Angeli (Ed. des Eléphants)

Redécouvrir les contes du chat perché avec les superbes gravures de May Angeli. Delphine et Marinette, enchantées par leurs nouvelles boîtes de peinture, décident d’aller faire le portrait des animaux de la ferme. Mais piqués au vif par les représentations des fillettes, les bestiaux revêtent l’apparence trompeuse. L’âne n’a plus que deux pattes, le cheval a rétréci et les boeufs ont disparu…

De la difficulté d’être parent dans les albums, auto-dérision et mauvaise foi

Stop la culpabilité et marrons-nous un peu. Les premiers mois et années ne sont pas toujours évidents (les suivants non plus d’ailleurs), et derrière le grand bonheur fou inébranlable il peut aussi y avoir la fatigue, l’épuisement, l’énervement, l’exaspération. Et même sans aller jusque-là, il y a tout de même ces petites difficultés du quotidien, les premières séparations avec l’enfant, les repas, les nuits, l’opposition… 18 titres pour en sourire.

Triangle – Mac Barnett & Jon Klassen (Pastel)

Une histoire toute simple, qui commence avec un triangle, qui se prénomme Triangle, et vit avec d’autres triangles, dans des maisons triangles, avec des portes en triangle, bordées de cailloux en forme de… Et pas loin, vivent les carrés sur le même mode, et Triangle a très envie d’aller jouer un tour à Carré. Un album très drôle, sur la différence, la taquinerie, l’amitié, avec une pointe d’absurde et de malice.

Ça marche pas ? – Jean Gourounas (Atelier du poisson soluble)

Dans un coin de banquise, un ours, un morse, un pingouin et un renne tentent de faire fonctionner le poste de télévision mais rien à faire, il n’y a que de la neige sur l’écran. Chacun leur tour, les animaux vont y mettre du leur en perchant toujours un peu plus haut les bois d’Irène pour tâcher de capter leur émission. Humour polaire décapant et vieux souvenirs télévisuels.

C’est à moi ! – Anuska Allepuz (Mango)

Des éléphants vivent tranquillement dans la jungle à savourer leurs fruits favoris, mangues pour l’un, noix de coco pour l’autre, kiwis, bananes ou encore ananas, jusqu’au jour où ils lèvent la tête un peu plus haut que d’habitude et se prennent d’envie pour un magnifique fruit perché inconnu de leurs papilles. Une trame simple et efficace, un album qui respire le soleil et les fruits exotiques, des personnages tout en rondeurs joyeuses, un cocktail fruité à partager dès 2-3 ans.

Herberto – Laura Hawthorne (La petite salamandre)

Herberto la limace décide de se bouger les fesses le jour où il n’y a plus rien à se mettre sous la dent dans le coin de potager qu’il occupe avec quelques compères. Il part à l’assaut du potager en quête de salades goûteuses et rencontre en chemin d’autres animaux et insectes. Herberto est éblouis par le travail de chacun et se sent tout piteux de ne pas exceller lui aussi dans un art. Mais tout est affaire de point de vue, et le papillon va peut-être bien lui faire voir les choses autrement. Un album nature très sympa à partager dès 2-3 ans.