Et si vous offriez des indés ?

Quelques bouquins pas communs qui ne manqueront pas d’alimenter vos discussions pendant vos repas de fin d’année, d’éblouir, de surprendre et de ravir, parce qu’ils sont originaux, beaux, spéciaux, qu’ils en jettent en somme. Du roman, du documentaire ou de la BD, de l’actu, du contemporain, de l’historique, du drôle, du croustillant, du pétrifiant, pour soi, pour les autres, faites vos choix.

Sukkwan island – de David Vann (Gallmeister)

Un père et son fils de 13 ans partent s’installer en pleine nature, à Sukkwan island, une île planquée en Alaska, avec ses paysages à couper le souffle, et la nature hostile pas toujours facile à manœuvrer. Et s’imaginer être plus fort que le silence assourdissant et la solitude extrême peut conduire au drame. Un roman très noir, bouleversant, dérangeant, et un auteur précieux à garder à l’œil. A découvrir également l’adaptation graphique.

Société noire d’Andreu Martin, polar au cœur de la mafia chinoise

De nos jours, Barcelone, loin de l’image de ville souriante de la movida. C’est ce que va nous prouver Andreu Martin et son enquêteur Diego Cañas avec l’arrivée « des Chinois ». Un vent d’est, un vent mauvais, souffle sur la Catalogne qui voit s’installer le crime à très grande échelle. Les gangs hispaniques vont aller se rhabiller, ils ne sont pas de taille.

La fête sauvage – de Annie Mignard

Un enfant de 5 ans court la campagne, saute tant qu’il peut comme on joue à cet âge et tombe dans un trou, un mince entrefilet dans la caillasse qui semble l’avoir aspiré d’un coup, une dégringolade de vingt mètres en une respiration, pfuit disparu. Annie Mignard s’inspire de l’accident de Vermicino survenu en Italie en 1981 et livre un texte étrange, spectaculaire et bestial, dans son humanité, dans son traitement, dans sa poésie.

Avenue nationale – de Jaroslav Rudis

Vandam, un surnom à la sauce tchèque pour un fan de Jean-Claude, amateur de pompes en série, de bière au comptoir, de bastons et grand défenseur du salut romain. Ça donne un aperçu du personnage… Et pourtant, ça va plus loin que ça. C’est un grand plongeon en République tchèque, avec un fond d’histoire et de culture locale qui pose l’ambiance. Un roman très sec, entêtant, rude, qui pose question.

Des idées lecture avec la rentrée littéraire des indés en vidéo

Libfly, réseau social de lecteurs qui soutient grandement les éditeurs indépendants a eu la bonne idée cette année, sous l’impulsion de sa super-coordinatrice Aurélie, de proposer chaque jour un coup de coeur de la rentrée littéraire des éditeurs indépendants en vidéo. Des libraires, libflyers, bibliothécaires, blogueurs des régions lilloise et parisienne se sont donc pris au jeu du booktube pour présenter un coup de coeur de la rentrée des indés. Autant d’idées pour enrichir votre Pile A Lire de quelques pépites. Visionnez les donc, et au détour de l’une d’elles, vous trouverez même votre hôte… 😉

La mer d’innocence – de Kishwar Desai

Simran Singh a décidé de faire un break sur les plages de Goa avec sa fille Durga. Mais à peine arrivée, la travailleuse sociale va devoir rapidement mettre de côté ses prétentions touristiques pour faire la lumière sur l’inquiétante disparition d’une jeune anglaise. Un polar social qui donne à voir un autre visage de l’Inde. Prenant et instructif.