Blog et vie perso – se dévoiler sans se mettre à nu

Cette semaine, pour le 8ème rendez-vous des CoulissesDuBlog, il est question de vie privée, ce qu’on en dit, ce qu’on en fait, et comment on arrive à concilier tout ça.

La face visible : Se raconter sans en dire trop

Un blog c’est un site web, simplifié (bien que la limite soit de plus en plus ténue). Mais un blog, initialement, c’est un journal, et un journal c’est personnel…

Pour ma part, je n’ai jamais été très encline à raconter ma vie, encore moins sur internet. Au départ, je souhaitais un blog qui s’apparente davantage à un site plus classique, un genre de webzine littéraire avec des conseils de lecture plutôt objectifs. Et puis avec le temps, je me suis un peu assouplie, et je me suis bien rendue compte que se raconter un peu, ça compte aussi, car ça participe à l’identité du blog, ça ajoute un peu de personnalité, et finalement ce n’est pas si désagréable de se détendre un peu. A contrario, je ne cultive pas l’anonymat, je signe avec mon prénom, vous connaissez mon métier, ma région, ma situation, ce n’est pas un secret, mais au-delà de ça, raconter sa vie pour le principe, je n’en vois pas l’intérêt, encore moins sur un blog de bouquins.

L’envers du décor : Concilier blogging et vie perso

Bloguer, ça prend du temps. Ecrire les articles, les mettre en forme, trouver des images, les retravailler un peu parfois, écrire un topo court pour l’accroche, ajouter quelques mots-clé pour le référencement, trouver un titre, publier, communiquer sur les réseaux sociaux, paramétrer la newsletter, maintenir le blog, les modules, faire les mises à jour, réviser certains anciens articles, revoir leur mise en page…

Quand on se prend au jeu et que l’on cherche à être un minimum régulier, bloguer est une activité à part entière qu’il faut caser dans le quotidien, avec un juste milieu à définir pour ne pas se laisser déborder. Car le web est chronophage, et les heures passées à bloguer filent vite.

Pour ma part, je blogue essentiellement le soir, ou le lundi pendant la sieste de ma fille. J’ai la chance de vivre avec un geek, qui m’a d’ailleurs transmis le virus de la création de sites web / blog, alors je n’ai pas trop à négocier quand je veux passer un peu de temps à bloguer. En off, je pense au blog très souvent, ça tourne en toile de fond, avec des idées d’articles à la pelle qui jaillissent n’importe quand. Ça peut être un peu frustrant de ne pas avoir le temps de tout faire, tout écrire, tout bien retravailler. J’ai pris le parti d’être assez cool à ce niveau, de ne pas me mettre de pression inutile. Bloguer doit rester un loisir et ne surtout pas devenir une contrainte. Alors si un article n’est pas publié aussi vite que prévu parce que le week-end a été super occupé, à la fois tant pis et tant mieux.

Et vous, comment gérez-vous ça ? Qu’attendez-vous des blogueurs que vous lisez ?  

— — —

« Cet article fait partie de l’événement interblogueurs #CoulissesDuBlog créé par Mia, du blog Trucs de Blogueuse. Chaque semaine, je publie un article où je vous donne les dessous de mon blog.

Pour lire les autres participations, allez sur ce lien : http://www.trucsdeblogueuse.com/blog-vie-perso-coulissesdublog-8/

Vous pouvez également participer à cet événement, voici les conditions : http://www.trucsdeblogueuse.com/evenement-coulisses-du-blog-2017 »

Enregistrer

5 commentaires sur “Blog et vie perso – se dévoiler sans se mettre à nu

  1. Je trouve assez dur de trouver le bon équilibre, en fait. Je suis un peu comme toi: je ne me cache pas, ni mon prénom, ni ma région, par exemple, mais je ne vois pas trop l’intérêt de raconter ma vie sur mon blog. Pareil pour les réseaux sociaux, je fais clairement la différence entre les comptes du blog où mes posts sont en rapport avec les activités du blog ou l’aspect « littéraire » de ma vie, et mes comptes perso où je poste… tout le reste. Et du coup, quand je lis des blogs, je n’éprouve pas du tout le besoin d’avoir des infos détaillées sur leurs propriétaires ni de connaître leurs activités hors blog! Mais j’ai l’impression d’être un peu une exception dans ce cas…
    Et sinon niveau organisation pareil, je blogue aussi régulièrement que je peux, mais sans me mettre la pression. J’ai plein d’idées d’articles et autres que je n’ai pas le temps de concrétiser, je les note et je me dis que je le ferai un jour…

    1. Nous avons un peu la même vision des choses j’ai l’impression 😉 J’ai d’ailleurs visité ton blog à plusieurs reprises dernièrement et je m’étais déjà fait la réflexion. Je sépare aussi clairement mon compte fb perso et le compte du blog, même si je ne raconte pas franchement ma vie sur mon compte perso non plus… Mais raconter ma vie n’est pas ce qui me décrit le plus non plus en fait. Chez les autres, je dirais, ça dépend comment c’est fait. Globalement, les blogs que je lis ne s’étalent pas trop dessus, mais quand c’est « bien » amené, que ça apporte quelque chose, un partage d’expérience par ex ou amené avec humour, ça ne me dérange pas. Par contre, ^ceux qui mettre 3 plombes à te dire pourquoi elles ont choisi de lire ce bouquin, leur état d’esprit à ce moment, le goût de leur thé, etc… je passe mon chemin, ça me coupe l’envie de lire la suite ^^
      A bientôt

      1. Ah oui, pareil, ça ne me dérange pas du tout de lire des éléments plus perso quand c’est bien dosé et c’est vrai que d’emblée ça permet de sentir des affinités avec la personne… Mais ça ne sera jamais l’élément déterminant qui me fera revenir vers un blog. En tout cas pour les blogs littéraires, parce que c’est clair que pour d’autres domaines ça peut être beaucoup plus important de parler de soi.
        A bientôt!:-)

  2. Idem que toi, au début, je souhaitais faire un blog plus factuel (impersonnel?).Je comptais écrire des vérités vraies et détailler des trucs objectifs.
    Et puis peu à peu je me suis laissée emportée par ma plume, j’ai réalisé que mon caractère, mon état d’esprit transparaissait dans mes phrases…peu a peu sans le vouloir, je me devoilais.
    Maintenant j’assume pleinement. L’important est de ne pas en avoir honte ET de ne pas faire honte a son entourage meme élargis

    1. On se fait avoir par nos blogs en fait 😉 Bon après, toi, c’est plus difficile de garder de la distance vu le thème de ton blog… c’est un peu l’essence du truc d’ailleurs, du coup ça ne doit pas être toujours évident de choisir ce que tu dis, ou pas…

Laisser un commentaire