Bou et les 3 zours

« L’était une fois une petite Bou qui livait dans la forest avec sa maïe et son païe.

Un jour elle partit caminer dans la forest pour groupir des flores.

– Petite Bou, ne t’élonge pas troppe, lui dirent sa maïe et son païe.

– Dakodak, respondit Bou. »

Ça y est, vous venez de basculer, l’air de rien, dans l’univers dépaysant de Boucle d’or. Etre surpris par ce conte classique n’était sans doute pas pas chose facile. Elsa Valentin a choisit une tournure très originale, avec un vocabulaire inattendu fait de mots d’anglais, d’italien, de wolof, de mots-valise, de mots inconnus, et le pari est hautement réussit.

Une histoire ultra colorée, tant dans la langue que dans les illustrations d’Ilya Green qui, encore une fois nous laisse bouche bée.

Alors oui, Boucle d’or, l’histoire, on la connait par cœur. Mais quel plaisir de la redécouvrir ici, dans cette réjouissante version de ce conte classique, qui pourra sans doute le faire aimer aux plus réticents, et le faire redécouvrir aux plus grands.

A lire à voix haute pour encore plus de musicalité et de magie.

Lire des extraits sur le catalogue de l’éditeur.

Bou et les 3 zours / de Elsa Valentin, illustré par Ilya Green. Editions Atelier du poisson soluble. 2008
(Challenge Je lis aussi des albums #01)

Laisser un commentaire