Hunger Games – trilogie de Suzanne Collins : Hunger Games/L’embrasement/La révolte

Vous en avez déjà entendu parler, non? eh oui, à moins de vivre en ermite, difficile de passer à côté du « phénomène Hunger Games!! ». Et comme j’aime me faire mon propre avis sur les bestsellers, j’ai lu (dévoré) la trilogie de Suzanne Collins.
Alice nous a livré ici un très bon résumé du tome 1. Je ne dirai rien de l’histoire des autres tomes – laissons tout de même un peu de mystère !
Alors, premier avertissement : mieux vaut avoir tous les tomes sous la main avant de se lancer (surtout les tomes 2 et 3 ; il est plus facile de faire une pause après le tome 1). Tous les ingrédients d’une série addictive sont réunis : un style efficace, des personnages attachants, de l’aventure, du suspense (d’ailleurs l’auteur aime les cliffhangers en fin de chapitre : difficile donc de ne pas les enchaîner pour avoir le fin mot de l’histoire !). Mais ces romans possèdent d’autres aspects très intéressants : ici, l’enjeu fondamental n’est pas de savoir pour qui notre héroïne va se pâmer…plus l’intrigue avance, plus elle devient profonde, plus elle pose de questions sur la politique, les sociétés et leur mode de fonctionnement. Au début de l’histoire, il existe un certain manichéisme qui se nuance de plus en plus, en particulier dans le dernier tome. Hunger Games n’est pas seulement un divertissement grand public à la mode, loin s’en faut : la trilogie présente des enjeux qui vont bien au-delà de ses personnages principaux et on peut saluer l’ambition de l’auteur.
Nous suivons les pensées de Katniss dont j’ai trouvé les réactions très réalistes au fil des tomes. Une héroïne très humaine avec ses forces et ses faiblesses, ses failles…pas une wonder-woman qui surmonte tout avec désinvolture.
Comme l’a signalé Alice, Suzanne Collins ne fait pas dans le gore . Cependant, elle ne ménage pas forcément non plus son lecteur. Si la description n’est pas détaillée dans les instants les plus tragiques, les actes sont tout de même bien présents (surtout dans le tome 3) et je rejoins Alice sur l’âge de lecture.
Un roman dystopique pour les jeunes et les moins jeunes qui fera réfléchir et c’est tant mieux !
Hunger Games, Pocket Jeunesse (collection : Pocket Junior Grand Format)
L’embrasement (tome 2), idem
La Révolte (tome 3), idem
Autre avis pour les plus septiques : Elbakin.net

1 commentaire sur “Hunger Games – trilogie de Suzanne Collins : Hunger Games/L’embrasement/La révolte”

Laisser un commentaire