Alabaster et moi – E. Lockhart (Hachette)

Ah ! les années lycées. Aux Etats-Unis, un des lycées privés les plus chers du pays, une bande de copains qui profite de ces belles années. Une jeune fille Frankie qui a un prénom proche de celui d’un garçon car son père en aurait voulu un. Une jeune fille touchante dans un monde dominé par la testostérone. Frankie va défier et de manière créative son interdiction de rentrer dans La société secrète de l’école pour la simple et bonne raison qu’elle est de sexe féminin. Elle pensait ne pas avoir d’ambition et se retrouve à mener sans qu’ils le sachent les membres exclusivement masculins de l’ordre des Bassets. Elle y perdra un amour de jeunesse mais pour garder l’amitié véritable.

Même si l’environnement est à des lunes de ce que l’on peut connaître ici, la vie y est douce et somme toute simple. C’est un roman simple et vif qui se lit vite et bien et nous rappelle ces années d’insouciance. E. Lockhart offre aux adultes comme aux ados une pause dans nos vies pressées, on en ressort avec le sourire.

Alabaster et moi
E. Lockhart
traduit par Amélie Sarn
Hachette
2018
260 pages

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.