Aphrodite et vieilles dentelles – de K.B. Holmqvist

A 79 et 72 ans, Tilda et Elida Svensson vivent toujours ensemble dans la maison familiale. Les deux sœurs ne se sont jamais quittées, elles sont devenues vieilles filles au fil du temps et ont pris leurs habitudes dans le confort désuet qu’elles ont toujours connu. Les toilettes sont au fond du jardin, l’eau à tirer au puits, c’est certes un peu rude l’hiver et pas terrible pour les hémorroïdes mais ça forge les souvenirs.

« Leurs dents atterrissaient dans le verre à 20h15, lorsqu’elles faisaient leurs préparatifs de coucher. Elles estimaient toutes les deux que sucer les biscottes ramollies par le café était délicieux et procurait d’agréables titillations. »

Un jour, alors qu’elles épient pour la énième fois leur nouveau voisin, le charmant Alvar, fringant jeune homme de 60 ans, elles aperçoivent un chat pris d’une frénésie sexuelle après avoir mangé quelque chose dans son jardin. Remuées, outrées, amusées, émoustillées, elles décident de mener l’enquête et de se lancer dans un commerce parallèle de potion aphrodisiaque, qui leur permettra peut-être de se payer des wc dignes de ce nom.

Ai-je besoin d’en dire plus ? Si vous cherchez un bouquin drôle, touchant, pas prise de tête et bien fichu, foncez.

Mirobole a pour habitude de dénicher de véritables pépites, inhabituelles, surprenantes, étranges. Il s’agit ici d’un texte plus léger qu’à leur habitude mais toujours aussi réjouissant. Ce bouquin, c’est une véritable parenthèse hors du temps. Karin Brunk Holmqvist a beaucoup de style et le mot pour rire. On s’attache à ces petites dames, on aurait presque envie de partager avec elles une biscotte molle. Un scandinave très british en somme.

Aphrodite et vieilles dentelles / K.B. Holmqvist. Mirobole, 2016

« Sous leur couverture de laine, Tilda et Elida portaient leur chemise de nuit en flanelle fleurie qui leur descendait jusqu’aux pieds et chacune d’elles souriait de toutes ses gencives dans son sommeil. »

3 commentaires sur “Aphrodite et vieilles dentelles – de K.B. Holmqvist

  1. Je l’ai déjà vu passer celui-ci et rien que son titre, qui imite celui d’un merveilleux film de Capra des années 40 (« Arsenic et vieilles dentelles » à voir pour ceux qui ne connaissent pas !!) m’aurait attiré !

    1. Merci pour la référence que j’ai complètement zappé de citer… 😉 Je n’ai pas vu le film donc je ne pourrais te dire s’il y a plus qu’un clin d’oeil en référence. En tout cas, c’est une vraie partie de plaisir ce bouquin.

Laisser un commentaire