Dans les draps de la nuit

Le soir dans son lit, Arthur sert fort sa baleine Brunette pour plonger tête baissée dans le sommeil, ou bien voyager et aller à la rencontre du monde de la nuit et des étoiles, allez savoir…

Nous avons là un très chouette album qui évoque l’endormissement et l’imaginaire qui y est associé, le rêve, le voyage immobile sous la couette et bien au-delà. Un fond bleu nuit permanent qui pose l’ambiance d’emblée, avec des illustrations assez minimales et poétiques qui illuminent la nuit, quelques touches de couleur, le jaune de la lune et des étoiles, le rose aux joues, je n’en dit pas plus, je vous laisse admirer.

dans-les-draps-de-la-nuit-int-1

dans-les-draps-de-la-nuit-int-2

Un texte très doux qui pourrait presque se chantonner, faisant parfois penser aux histoires d’autrefois que l’on pouvait se transmettre. Un album apaisant pour précéder l’endormissement, ou juste se faire plaisir.

Lirabelle est une petite maison d’édition basée à Nîmes, une maison spécialisée dans l’album et le conte tournés vers le monde (ou directement issus de ses 4 coins) et qui apporte un soin très particulier au choix de ses titres et à la production de ses livres.  Ils éditent également du kamishibaï, franchement bien pensé, et livrés dans des valisettes en plastique qui facilitent leur rangement et leur transport. Vous aurez compris que j’aime beaucoup cet éditeur 😉

Dans les draps de la nuit / France Quatromme et Hitomi Murakami. Lirabelle, 2015
(Challenge Je lis aussi des albums #25)

Dans la bibliothèque de Miss M.
La puce du haut de ses 28 mois l’a bien apprécié, repérant la baleine de l’enfant, la lune, les étoiles, 3 fétiches du moment… Les enfants plus âgés seront sans doute davantage touchés par la poésie qui se dégage.

Laisser un commentaire