Du bulgom et des hommes – Amandine Dhée

La ville sous toutes ses formes, dessus, dessous. Les parcs, la rue, le métro, l’épicerie. Les gens aussi, les enfants, les vieux, les politiques, Elise, Kévin et les autres. Le bitume, mais surtout, le bulgom. 
Des souvenirs d’enfance, un escalator, un jour de marché. De l’urbanisme, des rénovations, du lien social.
Amandine Dhée observe la ville qui vit. Elle s’amuse, se moque, se révolte. Beaucoup d’humour (noir), du rire (jaune), des réflexions qui partent vite en freestyle. 
Une écriture moderne et incisive, entre poésie, roman et petites annonces.
A lire, à déclamer mais aussi à écouter, au détour d’une rencontre dans une médiathèque ou une librairie, et sur le site , si vous êtes armé du livre.

J’ai eu la chance d’assister à une rencontre / débat à la médiathèque de Lys-lez-Lannoy, avec Amandine Dhée donc, Benoît Verhille – éditeur de La Contre Allée, et Laurence Leneutre – de l’association L&A qui aide à la diffusion des éditeurs indépendants en Nord Pas de Calais. Une soirée très conviviale, vivante, entre lectures et débats et un poil de militantisme. Soutenons les petits éditeurs !

Le mot escalator est terrible on dirait un nom de super héros méchant. Venez suivre les aventures d’Escalator, Escalator saura-t-il créer des liens tout en restant vigilant ? Escalator is so brave, he’s never afraid ! Dans le prochain épisode : Escalator et le pass’journée damné, Escalator fera régner la bonne conduite dans l’univers souterrain pour le confort et la sécurité de tous avec ses vieux amis les grands invalides de guerre. 

Du bulgom et des hommes – de Amandine Dhée. Editions La Contre Allée. 2010. 

La Contre Allée est un éditeur indépendant du Nord, implanté à Fives, avec une ligne éditoriale axée sur le territoire et la société. A découvrir et à soutenir !

4 commentaires sur “Du bulgom et des hommes – Amandine Dhée

  1. Très bonne critique !! 😉 j’ajouterai qu’un autre livre d’Amandine Dhée écrit à 4 mains avec Carole Fives vient de paraître chez le même éditeur (la Contre-allée) : ça nous apprendra à naître dans le Nord.

Laisser un commentaire