Et Gretel

Le célèbre conte revêt ses habits noirs.

Hansel et Gretel sont enfermés chez la vieille femme qui vit dans la forêt, dans la fameuse maison en pain d’épices. L’heure de la dévoration approche. Gretel sent la faim et tente le tout pour le tout pour les sauver elle et son frère des griffes menaçantes de la sorcière.

Marien Tillet et Pole Ka donnent un nouveau visage au conte des frères Grimm tout en conservant la base traditionnelle. Avec leurs dires et leurs traits, ils jouent sur l’angoisse montante, l’épouvante derrière la porte, celle qui fait frémir.

J’aime beaucoup la manière de conter de Marien Tillet, qui utilise peu de mots, les égraine avec parcimonie et précaution pour les rendre glaçants. Un texte riche qui se prête tout à fait à la lecture à voix haute. Les illustrations de Pola Ka sont organiques, les traits se courbent sur le papier et semblent prendre vie. Du dessin noir, et quelques lueurs, des gros plans avec le corps dans toute sa pâleur et sa friandise, le sucre coule, le biscuit craque et la sorcière guette, les doigts s’enfoncent dans la chair.
Une réussite cet album, qui a la carrure de ceux qui restent et ne vieillissent pas, ou peu, deviennent des classiques en somme.

Qu’il est plaisant lorsqu’on est enfant, de jouer à se faire peur. En cela, les contes sont d’une richesse inestimable et ont un pouvoir fabuleux. Des histoires qui font cauchemarder parfois, et font grandir souvent. Il existe de multiples versions de l’histoire d’Hansel et Gretel, terrifiantes ou édulcorées. Chacun y trouve son compte. Mais il serait si dommage de se priver du frisson procuré, bien calé dans les coussins, accroché à la couverture.

Et Gretel s’inscrit dans cette ligne, offrant une interprétation qui fait délicieusement froid dans le dos.

Dès 7 ans pour en apprécier toute la saveur, plus tôt pour les enfants qui n’ont pas froid aux yeux, très tard pour ceux qui croient encore à la magie.

Et Gretel / Marien Tillet, illustrations Pole Ka. Editions CMDE (Dans le ventre de la baleine), 2015
(Challenge Je lis aussi des albums #24)

Lu dans le cadre de La Voie des Indés, en partenariat avec Libfly et les éditions CMDE.
Un grand grand merci pour ce moment.

voie des indes

libfly

logochallengealbums2015

challenge halloween 2015

4 commentaires sur “Et Gretel”

  1. Ce conte est celui qui me faisait le plus peur quand j’étais petite, à cause d’un téléfilm qui avait dû passer sur FR3 un samedi soir ! J’associe ce conte à une maison très colorée, cet album est à l’opposé de l’univers que je me figure mais je serais curieuse d’en prendre connaissance.

    1. C’était un de mes contes préférés et aussi l’un de ceux qui m’effrayaient le plus. La maison est censée être très goûtue c’est vrai, très gourmande, et du coup souvent très colorée. Ici, le conte démarre un peu plus tard dans l’histoire, les enfants sont déjà dans la maison, nous n’avons pas la scène dans les bois où ils se pourlèchent les babines, même s’il y a une scène de dévoration de la maison. Mais sa représentation colle bien avec l’univers proposé ici, certes sombre, et tout à fait dans le ton. Jettes-y un oeil à l’occasion 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.