Janua Vera de Jean-Philippe Jaworski

Rien de tel pour découvrir l’œuvre de Jean-Philippe Jaworski que de lire ses nouvelles rassemblées dans un très bel ouvrage par les Moutons électriques.

Toutes les histoires de ce recueil se déroulent dans le Vieux Royaume et sont présentées selon un ordre chronologique : historiquement, de la période la plus ancienne à la plus récente. Elles permettent de lever un (petit) coin du voile de cet univers complexe.

Contrairement à bon nombre de recueil dont certaines pépites côtoient des textes moins bons, toutes les nouvelles de Janua Vera sont excellentes.
Elles sont toutes servies par la maginifique plume de Jean-Philippe Jaworski qui s’illustre par la richesse du style, de la langue, et par la maîtrise de l’art délicat de la chute !

Mais si les nouvelles se caractérisent par une unité de lieux (au sens très large), et un excellent niveau littéraire, elles sont également très différentes. En effet, le lecteur constatera une diversité de tons, de registres et de thèmes. Scénari et personnages nous immergent dans des atmosphères qui contrastent les unes des autres : tantôt épiques, tantôt nostalgiques, inquiétantes ou même drôles.

Gagner la Guerre se situe dans le même univers mais je ne conseillerai que trop de débuter par Janua Vera qui permet de s’imprégner de l’Histoire du Vieux Royaume et des mentalités des personnes qui le peuplent. Sans compter que Mauvaise donne vous fera découvrir Don Benvenuto avant Gagner la guerre et que, si cette nouvelle n’est pas un pré-requis à la lecture du roman, ce dernier y fait allusion à maintes reprises.

Janua Vera de Jean Philippe Jaworski / Moutons électriques

Les Moutons préparent une édition reliée de Janua Vera : elle sera disponible en août.

Et ce recueil est également disponible en poche chez Gallimard dans la collection Folio SF.

janua-vera

2 commentaires sur “Janua Vera de Jean-Philippe Jaworski

  1. Je suis en train de le lire, et je partage ton enthousiaste. C’est vraiment bien écrit… Seul petit bémol, l’univers parfois un peu touffu, on change parfois radicalement d’ambiance, mais bon, c’est un détail.

  2. J’ai aimé les changements d’ambiance qui enrichissent de mon point de vue le recueil ! après, c’est vrai que quand on est « installé » dans une histoire et une ambiance et que l’on y est bien, c’est difficile de passer de suite à autre chose ! mais c’est le jeu de la nouvelle !

Laisser un commentaire