Jeanine

Jeanine alias « Isa la suédoise », mais encore « la plus grande prostituée de Strasbourg ».
Jeanine a une soixantaine d’années fascinantes derrière elle. Elle se souvient et raconte son histoire à un jeune dessinateur, un petit voisin, Mathias Picard.
Nous faisons alors connaissance avec une femme hors du commun. Une femme à la fois volubile, tendre, extravagante et pudique.
Jeanine, son enfance sous les traits d’un garçon manqué, davantage intéressée par les compétitions de natation que par les garçons. L’Algérie en toile de fond, les années 60.
Pas spécialement prédestinée à faire le tapin, Jeanine se retrouve sur le trottoir un peu par hasard. Et puis au bout du compte, pourquoi pas ce métier plutôt qu’un autre. Les années passent et le plus vieux métier du monde devient son métier à elle.
Mathias Picard écoute et dessine devant une tasse de café noir la vie romanesque de Jeanine. Cette femme qui a sauvé deux enfants d’une fusillades pendant la guerre d’Algérie, son passage en prison en 1968 ou encore comment elle prit la défense du métier de prostituée lors d’un congrès de l’ONU.
Jeanine voulait écrire sa biographie. Elle s’attendait à un roman. Elle aura finalement une BD, c’est sans doute encore mieux, et il sera difficile de trouver plus bel hommage que celui que lui offre ici Mathias Picard.
Enorme coup de coeur ! Allez-y, jetez-vous dessus, il n’y a plus de temps à perdre !
Jeanine – de Mathias Picard. L’association. 2011
NB. Cette BD est d’abord parue en épisodes dans la revue Lapin puis compilée et gonflée de planches inédites dans cet album.

Laisser un commentaire