La communauté du Sud (ou le livre qui a inspiré True Blood)

Charlaine Harris nous plonge dans un univers où les créatures surnaturelles côtoient les Hommes : les vampires, mais pas seulement…

Nous suivons les pensées de Sookie, une jeune femme télépathe, qui travaille en tant que serveuse dans la petite ville de Bon Temps, au nord de la Louisiane. Peu de temps auparavant, les vampires sont sortis de la clandestinité : ils ne sont plus obligés de se nourrir d’humain grâce à l’invention d’un sang de synthèse. De bonnes idées de départ qui sont à l’origine de nombreuses situations (parfois cocasses). Les clichés sur la race vampirique sont habilement repris non sans une pointe de dérision : pieu, argent, ail ! Mais ne nous y trompons pas, les vampires ne sont pas humains : crocs, sang, cruauté, violence, etc…

Est-ce un roman de bit-lit pour adolescente romantique ? Pas vraiment… !

Si la relation entre Sookie et Bill le Vampire est parfois mise sur le devant de la scène, il ne s’agit pas là de romans sentimentalo-fantastiques : les deux histoires, éditées ici un en volume, sont des enquêtes d’un genre très spécial.

L’auteur adopte un style efficace, aussi bien dans les descriptions que dans les dialogues. Le rythme est soutenu, et l’ennui, banni. Action, suspense, humour et passion sont réunis ici pour un très bon moment de lecture.

Attention tout de même à ne pas placer ce livre entre des mains trop innocentes : il s’agit bien d’un livre destiné à un public averti puisque Charlaine Harris n’hésite à pas être crue lorsque le moment l’exige ; ainsi, certaines scènes sont très violentes, et dans un tout autre registre, certains passages, sulfureux.

La communauté du Sud : tome 1, Quand le danger rôde; tome 2, Disparition à Dallas. Paru chez Pygmalion en novembre 2010 dans la collection Darklight.

true blood

Laisser un commentaire