Le 6e continent / Ancien malade des hôpitaux de Paris – de Daniel Pennac

Ancien malade des hôpitaux de Paris
Le Professeur Gérard Galvan a besoin de vider son sac, et pas de chance, ça tombe sur vous.
Vingt ans auparavant, il était interne aux hôpitaux de Paris, et il ne s’est toujours pas remis d’une nuit de folie qui a fait chavirer son jugement et l’a fait basculer dans un état d’embarras profond. Cette même nuit où un drôle de patient a cumulé les symptômes, faisant tourner en bourrique une brochettes de médecins tous plus spécialistes les uns que les autres.
Non, nous ne sommes pas dans les jeux de diagnostics du Dr House, mais dans un monologue gesticulatoire hilarant, ou une sombre histoire de cartes de visite.

Un monologue donc, de malade (elle était facile…), qui m’a littéralement fait mourir de rire. On retrouve sans détour la verve de Pennac, vive et mordante, et son humour noir et pince sans rire. Un vrai plaisir !

Le 6e continent
La seconde pièce est le fruit d’un travail mené par l’auteur avec la troupe de la metteuse en scène Lilo Baur (en savoir plus sur la pièce au théâtre).

Une famille se spécialise dans la conception de savons, puis dans l’emballage du savon, puis dans les emballages tout court. Une passion initiale pour la propreté qui conduira au fur et à mesure des années à un spectaculaire amas de déchets, conduisant au coeur du 6è continent, quelque part dans l’Atlantique…

Une histoire de famille rocambolesque, ou comment des maniaques de la propreté vont devenir en 3 générations des pollueurs sans vergogne.

Une pièce moderne et déjantée qui tiendrait du vaudeville si ce 6e continent n’existait pas effectivement

Voici donc la grande histoire de nos déchets, évoquée par des visions tantôt oniriques, tantôt ironiques, tantôt burlesques, tantôt mélancoliques. (voir la citation dans son contexte)

Si le premier texte est un monologue et s’apparente ainsi à une lecture classique, la seconde est un peu trop « théâtre » à mon goût. Beaucoup de style et d’humour comme toujours avec Pennac, mais je crois que je ne suis absolument pas une lectrice de théâtre, préférant largement y assister en spectatrice…

Quoi qu’il en soit, une lecture très plaisante et réjouissante.

Le 6e continent, précédé de Ancien malade des hôpitaux de Paris / Daniel Pennac. Editions Gallimard. 2012

Laisser un commentaire