Le centre de la terre

L’Islande, ses terres de légendes, ses volcans, ses paysages atypiques à perte de vue. Fascinant dans l’absolu, beaucoup moins pour un ado de 16 ans, qui voit surtout dans ces vacances l’obligation de passer plus de temps que de coutume avec sa mère et son nouveau compagnon. Et pourtant, ce voyage va s’avérer bien plus marquant qu’il ne l’imaginait.

Au départ nous suivons le périple de cette famille en construction, encore en manque de repères, le long des sentiers islandais. Anneli Furmark donne alors beaucoup d’importance aux paysages, ce qui donne une teinte très particulière à son récit. On se laisse porter tel un touriste le long de ces cases aux allures de cartes postales, sans voir venir ce qu’elle nous prépare. On se fait surprendre par la tension montante et un revirement de situation inattendu. On referme la BD surpris, et bluffé, par un scénario subtil et bien pensé, par les illustrations, mélange de crayonné à l’encre et d’aquarelle, qui participent à l’atmosphère envoûtante et étrange qui s’en dégagent.

Une BD réellement étonnante à découvrir.

Livre lu dans le cadre de La Voie des indés, en partenariat avec Libfly.
Un grand merci à eux et aux éditions ça et là pour cette découverte.

Le centre de la terre / Anneli Furmak. Editions ça et là. 2013. 157p.

le centre de la terrelibfly 2013 voie des indes

Laisser un commentaire