Les fantaisies de Baliverne

Baliverne le bien nommé est un serpent à sornettes qui ne raconte que des cracs, surtout quand il s’agit de satisfaire son estomac. Seule la taupe n’est pas dupe de son manège, et plutôt qu’être engloutie d’un coup de langue, préfère largement mettre en lumière les talents créatifs du reptile. Car c’est aussi un artiste Baliverne, qui sait prendre la pose pour imiter de nombreux animaux. 

Un album très graphique (les amoureux des motifs seront servis) qui se présente sous la forme d’un conte de randonnée, avec des onomatopées gustatives et du zozotage en règle.

On gobe, on recrache et on se fait de nouveaux potes dans cette histoire à la trame classique mais toujours efficace. C’est bien amené, ça se prête à être lu à voix haute, et le final est bien pensé, donnant une ouverture nouvelle à ce type d’histoire. Et au passage, les fous de serpents seront servis dans une histoire sympa qui met en valeur toute sa longueur.

Dès 3 ans

La collection Maxi Boum propose de grands albums, cousus (si rare ! ) avec des pages épaisses et un fini mat, bref c’est du beau, foncez.

Les fantaisies de Baliverne / Richard Marnier et Aude Maurel. Frimousse (Maxi Boum), 2014
(Challenge Je lis aussi des albums #28)

4 commentaires sur “Les fantaisies de Baliverne

Laisser un commentaire