Les zombies n’existent pas

Un homme se déplace de ville en ville et tue. Il ne sait pas vraiment pourquoi il fait ça. Il agit sous l’impulsion de voix qui le forcent à commettre ces actes. L’inspecteur Kowalski est chargé de mener l’enquête. Epaulé par Marcius de la police scientifique, il traque les indices semés par les cadavres qui s’accumulent à travers la France et creuse les pistes qui le mènent jusqu’au Mexique. Leurs recherches les mènent rapidement à Michel Piquier, décédé 10 ans plus tôt. Pourtant, il faut bien se rendre à l’évidence, les zombies n’existent pas ! C’est ce que n’arrête pas de se dire Kowalski. A moins que certains rituels ne permettent de ramener les morts.

Sylvain Escallon mise sur l’alternance des points de vue entre les meurtres commis et l’enquête menée et donne ainsi du rythme au récit en faisant monter la pression. Côté dessin,  il s’applique à un noir et blanc franc du collier avec un gros travail sur l’encrage et de larges aplats pour un maximum de contraste qui contribue largement à tisser une ambiance angoissante à ce thriller un brin mystique.

zombies-nexiste-pas-p14-15Des morts, des vivants et des sosies qui se confondent, un grand amour de jeunesse qui refait surface, un indien mexicain qui ne lâche pas l’affaire, quelques coups de bistouri, et la folie qui flirte avec le chamanisme.
Voici un thriller en BD tortueux et habilement ficelé, très prenant !

Adapté d’un roman paru dans la collection Exprim’, collection de romans très « urbains » pour grands ados / jeunes adultes.

Les zombies n’existent pas / Sylvain Escallon. Sarbacane. 2013
(Challenge Thrillers et Polars #10)

Impressionchallenge thrillers polars

Laisser un commentaire