L’ogre, l’arbre et l’enfant

Un enfant se rend tous les jours au square. Au pied de son arbre, tous les jours, il rencontre un ogre. Un monsieur qui ne mange pas les enfants, non, mais « il a de grosses mains sales, ses chaussures ressemblent à des monstres et les boutons de son pull-over ne tiennent plus qu’aux poils de sa barbe ». Pour sûr, c’est bien un ogre.
Chaque jour, ils contemplent ensemble leur arbre magique, le seul du parc, et peu à peu, une amitié sincère prend forme.

Un album tout simple sur un sujet difficile. François Aubin a réussi à rendre toute l’humanité nécessaire dans cet album, pour évoquer les sans-abri sans artifices ni clichés, en gardant tout de même le réalisme brut des yeux d’enfants.

Des dessins qui rappellent un peu ceux de Sempé, un texte court et qui sonne juste.

Un livre à faire découvrir dès 4 ans.

L’ogre, l’arbre et l’enfant / François Aubin. Editions Circonflexe. 2009

(challenge Je lis aussi des albums #10/20)
———————————————————-
Sur la même thématique, le marquant Les petits bonshommes sur le carreau – de Isabelle Simon et Olivier Douzou. Rouergue. 1994
Un enfant dessine avec la buée, un petit bonhomme sur le carreau. Et à travers la vitre, découvre

« des tas de petits bonshommes,

des petits bonshommes sur le carreau

sur la paille et dans la misère »

Les modelages de Isabelle Simon, réalistes et sans voyeurisme, illustrent très bien le texte de Olivier Douzou, à la manière d’un coup de poing poétique.Un album pour se questionner et réfléchir.
————————————-
Pourquoi des gens vivent dans la rue – Xavier Emmanuelli et Rémi Saillard. Bayard « Des questions plein la tête ». 2010.
Un documentaire assez bien fait au sujet des sans-abri, de la pauvreté, de l’exclusion au sens large.

Qui sont les gens qui vivent dans la rue ? Pourquoi y a-t-il autant de pauvres dans notre pays ? Est-ce qu’il y a des clochards qui ont des enfants ? Comment résistent-ils au froid l’hiver ? Comment se font-ils à manger ? Où font-ils leurs besoins ? Pourquoi certains sont agressifs ? Pourquoi certains préfèrent mendier plutôt que de travailler ? Comment faire pour les aider ? Pourquoi ça fait peur de voir des gens pauvres dans la rue ? Est-ce qu’ils resteront toujours pauvres ?

Des questions d’enfants qui trouvent ici des réponses, du moins des pistes.
A la fois coup de pouce pour l’adulte qui ne saurait pas comment aborder ces interrogations, et prétextes à discussions sur un sujet de société si souvent occulté.

Laisser un commentaire