Sans Âge de Gail Carriger

4ème de couverture :
Lady Maccon est en pleine béatitude domestique
Une béatitude à peine troublée par la fréquentation de quelques loups-garous de la haute société et celle du second placard préféré d’un vampire, sans oublier un bambin précoce ayant des dispositions incontrôlables au surnaturel…Mais Alexia vient de recevoir un ordre qu’elle ne peut ignorer. Avec mari, enfant et famille Tunstell au complet, elle embarque à bord d’un bateau à vapeur pour traverser la Méditerranée. Direction l’Égypte, une terre qui pourrait bien tenir en échec l’indomptable Alexia. Que lui veut la Reine vampire de la ruche d’Alexandrie ? Pourquoi un ancien fléau s’abat-il de nouveau sur le pays ? Et comment diable Ivy est-elle devenue du jour au lendemain l’actrice la plus populaire de tout l’Empire britannique ?

Voici le 5ème et dernier tome du protectorat de l’ombrelle où Alexia Tarabotti apparaît en grande forme, deux après la fin de « Sans Cœur » !
Nous retrouvons les personnages phares de cette série, Alexia et Lord Maccon, Ivy Tunstell, sa famille et ses chapeaux toujours aussi excentriques (mais ayant bel et bien existés ! si, si ! l’auteur, passionnée de mode, a fait des recherches sur le sujet !), Lord Akeldama entouré de ses drones so chic, Mme Lefoux et ses tenues masculines et bien sûr le professeur Lyall et Biffy. Sans révéler quoique ce soit, notons que certains personnages prennent une ampleur insoupçonnée et nous font vivre de biens jolis moments ! ou des moments très surprenants, si l’on considère la fin de l’ouvrage !
Un nouveau personnage apparaît : très jeune, très vif et très difficile à gérer, il va ajouter un peu de sel à cette aventure ! Voyage, rebondissements et mystères sont distillés tout au long du récit : l’histoire, bien construite et rythmée, est une belle conclusion à cette série ! (en d’autres termes, je n’ai pas été déçue par la fin !)
Des rires, comme toujours avec Gail Carriger (l’auteur nous avait confié aux Imaginales posséder un post-it près de son ordinateur sur lequel il est écrit : « Gail, don’t loose the fun! ») mais aussi des larmes ont ponctué ma lecture (précisons que je suis sensible et empathique et que mon petit cœur tout mou fond très très vite !). Nous retrouvons en tout cas le ton unique qui fait la saveur de ses romans.
Même si il y a un petit pincement au cœur de laisser ces personnages, il y a aussi de l’impatience : si la série est maintenant achevée (l’auteur avoue qu’elle n’aime pas les série à rallonge sans parler du risque que l’auteur meure avant d’avoir achevé sa série!), un des personnages du protectorat va prochainement assurer la relève : ça se passera 20 ans après et je vous laisse découvrir quel sera ce personnage !!

Avec cet avis sous le signe de la parenthèse (enchantée), vous aurez compris à quel point j’ai aimé ce tome ! La série entière est une réussite fraîche et sucrée !! INDISPENSABLE !

Infos + :
– Plus aucune excuse de passer à côté puisque les sorties en poche se succèdent chez le livre de poche.orbit (déjà 2 tomes publiés et le 3ème en novembre)
– La série est également adaptée en mangas qui devraient prochainement arriver en France !
– Les droits d’adaptation ont été acquis par une compagnie de films irlandaises, Parallell Films, mais elle risque de coûter très cher en effets spéciaux et costumes…wait and see !

site de l’auteur !

sansage_modifié

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.