La forêt des renards pendus

Rafael Juntunen décide se mettre à l’écart un moment, pour planquer un gros butin et en profiter généreusement à l’écart de toute convoitise et vieilles connaissances. Mais la montagne finnoise n’est pas si tranquille, en tout cas du monde a décidé d’y passer un moment, comme ce militaire alcoolique et brut de décoffrage en tout début d’année sabbatique et en quête d’inspiration… et notre petit malfrat va bien devoir s’en accommoder. 

La forêt des renards pendus, initialement paru en 1983, fait partie des meilleurs romans de Arto Paasilinna et Nicolas Dumontheuil a réussi à en faire une très bonne adaptation en bande dessinée, en conservant fidèlement l’esprit du bouquin. On retrouve ainsi avec grand plaisir toute la verve de l’auteur, l’humour cinglant, les personnages à la fois hauts en couleur et bancals, les rencontres improbables, les situations impayables, la nature omniprésente.

Nicolas Dumontheuil a scénarisé en conservant la trame initiale, apposant un dessin réaliste un poil grossier qui colle parfaitement à la bouffonnerie ambiante. Le choix du monochrome avec plusieurs teintes de bruns participe au côté intemporel et renforce ce sentiment de retour à la nature, aussi raté soit-il pour notre personnage…

L’adaptation était glissante et le pari est carrément tenu, à hauteur de l’original, avec autant de saveur, de piquant et d’audace, offrant à la fois des retrouvailles qui en jettent pour les amateurs de Arto Paasilinna, et une belle entrée en matière pour ceux qui ne connaissent pas encore.

Une chouette BD à lire pour se prendre du bon temps. Il y a des lingots, des saucisses, du grand air, que demander de plus ? 😉

La forêt des renards pendus / Nicolas Dumontheuil, d’après Arto Paasilinna. Futuropolis, 2016

Enregistrer

Laisser un commentaire