Le jardin – Hye-Young Pyun (Rivages)

Après un accident de la route, un homme se retrouve paralysé. A sa sortie du coma, il est pris en charge par sa belle-mère, qui a perdu sa fille dans l’accident. Je vous laisse imaginer la situation. Ogui se retrouve face à cette femme avec qui il n’a jamais eu de véritable interaction, et qui a également beaucoup perdu dans cet accident. Douleur partagée, proximité imposée, intimité bafouée, la belle-mère se montre de moins en moins chaleureuse au fil des jours, et curieusement très investie dans des travaux de jardinage impliquant notamment un énorme trou…

Pendant ce temps, notre homme déguste, si l’on peut dire, et se bat avec lui-même pour tenter de communiquer autrement que par des battements de paupière. L’introspection libèrent les souvenirs, notamment les rapports conflictuels qu’il entretenait avec son épouse.

« Mais parfois, son propre succès ne suffit pas. L’échec d’un membre de son entourage rassure davantage. »

Les relations familiales inspirent les romanciers, et les belle-mères ont aussi leur petite heure de gloire.

Un roman très court à lire d’une traite, pour rester dans l’atmosphère et ne pas se lasser. Si l’on ressent quelques longueurs, la tension est palpable, le contexte plus complexe qu’il n’y paraît, et il devient urgent de connaître le fin mot de cette histoire. Le roman a été couronné par le Prix Shirley Jackson, si vous avez déjà lu des romans de cette autrice, nous sommes totalement dans cette veine, pesant, enveloppant et glaçant.

« Comment la vie peut-elle changer du tout au tout aussi rapidement ? Comment peut-elle s’effondrer, se briser en mille morceaux et disparaître ainsi dans le néant ? Ogui aurait-il donné un coup de pouce, sans le savoir, au destin pour qu’il se précipite dans cette direction ? »

Le jardin
Hye-Young Pyun
traduit du coréen par Yeong-Hee Lim et Lucie Modde
Rivages
Rentrée littéraire 2019
154 pages

dispo également en numérique

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.