Le nouveau monde

Christophe est navigateur et il a envie de voir du pays, plus loin même, de parcourir le monde. Alors il prend une poignée de soldats avec lui et embarque en quête de terres inconnues. Sauf qu’une fois sur place, la méfiance l’emporte sur la soif de découverte et les autochtones sont rapidement mis sous les verrous. L’histoire est loin d’être finie, car la route est longue, les montagnes escarpées et les feuilles tranchantes, il l’apprendra bien à ses dépends, mais ça, je vous laisse le plaisir de le découvrir.

Jérôme Ruillier évoque un pan de l’histoire du monde à coups de formes géométriques et de couleurs, un mode d’illustration diablement efficace (pourvu qu’il ne sente pas le réchauffé). On pense notamment à Petit-bleu et Petit-Jaune de Leo Lionni, aux contes revisités de Warja Lavater, ou plus récemment au génial Petit point de Giancarlo Macri (bientôt sur le blog).

L’auteur est familier des thèmes sociaux et politiques (racisme, territoire, émotions, famille, immigration, identité, etc) avec le don de toujours trouver un angle mêlant simplicité, humour et poigne. Ici il use donc d’illustrations abstraites, bien que très figurées finalement, en tout cas simples à appréhender et à s’approprier, qui en disent bien plus long que le texte qu’elles complètent.

Un album aventureux pour aller vers les autres, pour accepter l’autre, pour parler des grandes conquêtes, pour susciter le débat ou juste se faire plaisir.

Dès 4-5 ans

Le nouveau monde / Jérôme Ruillier. Bilboquet, 2008
(Challenge Je lis aussi des albums #25)

Et c’est aussi notre Chut, les enfants lisent de la semaine…

 

Laisser un commentaire