L’envers du feu – Anne Dufourmantelle

Un thriller psychanalytique et labyrinthique.

Lors d’une soirée, Alexeï est littéralement subjugué par une jeune femme. Un lointain parfum de déjà-vu qui l’interroge et le chamboule. Sentiment qui sera exacerbé par le décès de celle-ci, morte le soir même après avoir chuté de 5 étages. Profondément perturbé et touché par cette disparition, Alexeï décide de mener l’enquête ; une démarche qui lui fera remonter son passé et interroger ses racines.

A bout de souffle et ne sachant plus quel sens donner à tout ça, Alexeï profite d’un court passage à Paris pour consulter une psychanalyste et tenter de lever les verrous de son inconscient. Devant l’urgence de la situation, elle lui propose deux séances par jour pendant douze jours. C’est d’ailleurs par le biais de ces séances que nous apprenons le parcours d’Alexeï, sa vie à Brooklyn et ses origines russes, ses recherches sur la mystérieuse Natalia et ses cauchemars récurrents qui ne lui laissent aucun répit.

Anne Dufourmantelle est psychanalyste avant d’être écrivain, et elle a choisi dans ce roman, de dérouler son intrigue au fil de séances d’analyse. Elle nous fait ainsi entrer dans la vie d’Alexeï et dans le labyrinthe de son esprit et de son passé, avec un poil d’espionnage en toile de fond.

Une construction originale et bien menée qui cependant impose une certaine distance avec l’intrigue. Les séances s’enchaînent et le déroulement semble malheureusement un peu trop calculé, Alexeï est très droit dans son récit et ça manque finalement un peu de fluidité. Dommage.

L’envers du feu / Anne Dufourmantelle. Albin Michel, 2015

Laisser un commentaire