Librairie Les Lisières (Roubaix et Croix, 59)

Les Lisières, c’est le genre de librairie où vous vous sentez tout de suite bien, et où vous avez envie de tout acheter. Une librairie généraliste de caractère qui met en valeur des thèmes qui tiennent à cœur les libraires, des sujets défendus au quotidien comme le zéro déchet. C’est aussi un lieu de proximité, un commerce de quartier dans toute sa splendeur, fortement impliqué dans le tissu local. Une librairie comme à la maison, avec un chat qui passe une tête et des conseils aux petits oignons. Une librairie souriante avec des libraires qui ont à cœur de partager leurs pépites, un lieu incontournable ! 

Les Lisières de Roubaix se sont enrichies d’une nouvelle boutique dans la commune voisine en novembre 2017, l’occasion de revenir sur l’histoire des Lisières, de causer métier, librairie indépendante… et bouquins. 

Pouvez-vous tout d’abord nous raconter en quelques mots l’histoire des Lisières ?

La librairie Les Lisières, indépendante et militante, est installée sur la Grand Place de Roubaix depuis le milieu des années 1990. Avec le logement familial au-dessus de la boutique, les chats qui viennent ronronner et se faire câliner et les enfants qui babillent dans le rayon jeunesse, on s’y sent comme à la maison. Librairie généraliste, on y trouve de la littérature, française et étrangère, des sciences humaines, des livres pour la jeunesse, des BDs, des livres pratiques, des beaux livres, des jeux de société pour les enfants et même un rayon d’occasion au fond du magasin. L’équipe de libraires est composée de 4 personnes, Emily, gérante depuis 2011, Marianne et Manon, salariées, et Élodie, apprentie. Lectrices passionnées dans tous les domaines, nous avons à cœur de partager nos découvertes et nos coups de cœur !

Les Lisières deviennent un mini réseau puisqu’une petite nouvelle vient d’ouvrir ses portes à Croix. Comment s’est opérée cette évolution ? Quelle place va occuper cette librairie par-rapport à la celle de Roubaix ?

Le commerce du livre est une activité à l’équilibre fragile. L’évolution du commerce à Roubaix étant inquiétante et la librairie ne bénéficiant pas d’autant de passage que nous le souhaiterions, nous avons décidé d’ouvrir un second point de vente dans une ville voisine ! Croix a un centre-ville très dynamique, avec ses commerces indépendants, son marché du samedi matin et ses bibliothèques pour tous, et aucune librairie n’était encore implantée dans la ville ! Et puis, le hasard a fait que nous sommes tombées sur un local idéalement situé et ne nécessitant que peu de travaux… Le lien entre les deux structures est très fort, les stocks sont reliés, toute l’équipe tourne sur les deux lieux et est en communication permanente ! La boutique de Croix est plus petite (60m² contre 110m² à Roubaix) mais nous tenions à conserver le côté « généraliste », nous proposons donc des livres dans tous les domaines avec la possibilité de faire venir de Roubaix des ouvrages que nous n’aurions pas à Croix ! Avec les deux magasins, nous proposons près de 13000 livres. Et bien sûr nous pouvons commander auprès de nos fournisseurs tous les livres disponibles chez les éditeurs ! Les deux boutiques sont donc complémentaires et c’est une véritable aventure pour les libraires !

La région de Lille est particulièrement riche en librairies indépendantes, regroupées pour la plupart au sein du réseau Libr’aire, présidé d’ailleurs par Emily. Pouvez-vous nous faire un petit topo là-dessus ?

Après 2 mandats soit 6 ans de présidence, Emily a souhaité laisser sa place de présidente de l’association Libr’aire. Elle en est aujourd’hui la vice-présidente, aux côtés de Frédéric Beauvisage de la librairie Cap Nord à Arras ! L’association regroupe effectivement une cinquantaine de librairies réparties sur toute la région des Hauts de France. Nous organisons donc collectivement des événements culturels autour du livre et de la lecture, des partenariats avec les éditeurs indépendants de la région ainsi que des salons du livre. Libr’aire permet aussi aux libraires, qu’ils soient gérants ou salariés, d’accéder à des formations continues et d’échanger sur leurs pratiques quotidiennes. C’est en sortant de leur isolement et en travaillant collectivement que les librairies peuvent progresser et pérenniser leur activité ! L’association a également créé un portail régional de vente en ligne qui permet aux libraires qui le souhaitent de faire de la vente en ligne et aux clients de vérifier si le livre qu’ils cherchent est en stock dans telle ou telle librairie… Le dynamisme de l’association et de sa coordinatrice est un réel atout pour les libraires indépendants de la région !

Comment vous sentez-vous en tant que librairie aujourd’hui ? Quels changements percevez-vous ou imaginez-vous dans le métier ?

Une chose est sûre, nous adorons notre métier ! Il est parfois difficile, extrêmement prenant même en dehors des heures de travail, il demande énormément d’énergie et de dynamisme, pour organiser des animations dans la librairie, des rencontres avec des auteurs, pour tenir des stands lors de conférences ou de salons du livre, il est aussi parfois ingrat (beaucoup de manutention, de questions de logistique, de livraisons), et très peu rentable ! Mais c’est un métier de passion, de contact, de liaison entre des textes et des lecteurs et c’est un plaisir incommensurable de conseiller un livre qui fera passer à son lecteur quelques heures incroyables ! C’est un métier qui revêt des aspects très différents si l’on est gérant ou salarié, mais quoiqu’il en soit, la diversité des tâches en fait sa richesse !

Concernant l’évolution du métier, il est indéniable que les libraires indépendants font de plus en plus preuve de dynamisme. Il est loin le temps où le libraire en blouse grise attendait le client derrière son comptoir, aujourd’hui, les libraires sortent des murs de leur magasin ! Ils vont là où on ne les attend pas forcément pour que le livre se diffuse partout ! La plus grande évolution est donc que les librairies sont aujourd’hui actrices de leur quartier, de leur ville, les boutiques deviennent un lieu de vie, de partage, d’échanges… On ne vient plus seulement en librairie pour acheter un livre mais aussi pour partager des points de vue, discuter, participer à des animations, des ateliers, assister à des lectures… Une autre mutation est celle liée à Internet. Les libraires sont de plus en plus présents sur la toile via leur site Internet mais aussi grâce aux réseaux sociaux ! Enfin, on constate de plus en plus un retour du commerce de proximité. Nous en avons tous assez d’enrichir de grosses firmes qui ne respectent aucune valeur et qui traitent leurs salariés de manière exécrable. Dans les commerces de quartier, nous retrouvons le contact humain, le goût du partage et de la communication, et ça fait du bien !

Quels sont vos derniers coups de cœur adulte et jeunesse ? Des recommandations particulières dans cette rentrée d’hiver ?

Dernièrement, l’équipe a eu 2 coups de cœur collectifs ! Nous avons toutes lu et adoré ces deux romans très noirs, à l’ambiance bien particulière !

Le premier est Par les Rafales, de Valentine Himhof, aux éditions du Rouergue. Il s’agit d’un roman noir à l’atmosphère particulièrement envoûtante ! Quand on rencontre Alex, l’héroïne de ce roman, elle est sur le point de commettre un meurtre violent, qui n’est pas son premier… Mais pourquoi une jeune femme d’environ 25 ans se retrouve-t-elle traquée, en danger, au point de tuer pour sauver sa vie ? C’est ce que le lecteur découvre, petit à petit, au fil des trois parties qui composent cet incroyable texte bercé par les références littéraires et musicales !

Le second roman est My absolute darling, de Gabriel Tallent, publié aux éditions Gallmeister. Cette maison d’édition est une de nos chouchoutes à la librairie ! Spécialisée dans la littérature américaine et plus précisément dans la littérature des grands espaces, elle publie régulièrement de petites pépites qui nous font frissonner et nous entraînent au plus profond de la noirceur humaine… Il est ici question de la relation d’un père et de sa fille de 14 ans ; une relation pleine d’amour mais aussi de violence et d’incompréhension mutuelle… On ne sort pas indemne de ce genre de lecture mais c’est ça que l’on recherche en littérature, être dérangé, gêné, et être amené à nous questionner, à réfléchir sur les autres, mais aussi sur nous-même !

Et en jeunesse, il est absolument indispensable de lire et de faire lire aux enfants Histoires du soir pour filles rebelles, aux éditions Les Arènes, de Elena Favilli et Francesca Cavallo. Un magnifique livre illustré racontant les fabuleux parcours de 100 femmes : pirates, scientifiques, espionnes, sportives, chanteuses, guerrières, reines, romancières… Brisant tous les clichés, cet album permet enfin de sortir des contes de fées qui font des filles des princesses qui attendent le prince charmant ! Ici, les filles prennent leur destin en main et réalisent leurs rêves ! Le point fort de ce livre c’est qu’il ne s’agit pas d’un documentaire, les parcours sont racontés sous forme d’histoires, une pour chaque soir si on le souhaite, et les illustrations sont sublimes, très colorées ! Et attention, même si ce livre s’intitule Histoires du soir pour filles rebelles, il convient aussi parfaitement aux garçons !

Librairie Les Lisières
32 Grand Place
59100 Roubaix

Du mardi au vendredi 10-19h
Samedi 10-12h30 14-18h

28 rue de la Gare
59170 Croix

Du mardi au vendredi 10-13h 15-19h
Samedi 9-18h

https://www.leslisieres.com/

Facebook

 

Laisser un commentaire