Monsieur Ki Rhapsodie parisienne à sourire pour caresser le temps – Koffi Kwahulé

Présentation éditeur :
«Toujours est-il que je ne me sens à l’aise qu’avec les Blancs racistes ; avec eux je suis confiant, je sais à quoi m’en tenir, je sais où je mets les pieds. Tout de suite je me dis : « Voilà un Blanc. » En revanche, je me méfie de ceux qui ont un ami sénégalais ou camerounais, les Monsieur-moi-je-connais-bien-les-Noirs, les Monsieur-moi-j’ai-passé-vingt-ans-en-Afrique, qui n’écoutent que Miles Davis ou Tiken Jah Fakoly, qui ne jurent que par la spontanéité et l’élégance naturelle des nègres ; ceux-là je m’en méfie. Ils me foutent mal à l’aise. Je ne mets pas en doute leur sincérité, mais ils me foutent mal à l’aise, c’est tout.»

Voici un roman fou qui révèle, plus que les sages, notre monde, au premier, au deuxième, au trentième degré!… Cent histoires s’enchâssent, mille facettes composent ce roman-mosaïque qui se passe surtout entre Paris et un village africain où règne une désopilante folie. Roman-rhapsodie, Monsieur Ki chante et nous enchante pour caresser à rebrousse-poil notre temps…

Avis :
Roman assez déconcertant car nombreux allers-retours présent-passé, France-Afrique, réel-imaginaire.

Agréable à lire, avec des passages bien sentis sur le racisme (Blancs / Noirs et Noirs / Blancs).

Monsieur Ki Rhapsodie parisienne à sourire pour caresser le temps – Koffi Kwahulé. Gallimard Continents noirs. 2010

[Marie-Claude]

monsieur ki

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.