Comment les passions s’animent et ce qui en découle

Cette semaine, pour Les Coulisses du Blog, les blogueurs qui participent au rendez-vous mettent les passions qui les animent sur la table. C’est aussi le 14è rdv, l’occasion de prendre un peu de recul et la mesure de cette nouvelle petite routine. C’est pour ma part assez intéressant de réfléchir sur ma condition de blogueur et tout ce que ça comporte. Ça me permet de faire le point ma façon de bloguer, mes raisons de le faire, mes attentes. C’est aussi un sacré exercice d’écriture, notamment lorsqu’il s’agit de pondre un article sur un sujet pas forcément très inspirant. L’échange inter-blogueurs est aussi très instructif, on découvre des univers, des visions différentes, des points communs, c’est assez stimulant. J’espère qu’en tant que lecteur, vous y trouvez votre compte, partageant ainsi un peu l’envers du décor.

Frénésie passionnelle

La question n’est encore une fois pas si simple. Curieusement, je n’ai jamais vu les choses sous cet angle, car je suis de nature curieuse et de fait, je m’intéresse à énormément de choses. Mais ce qui l’emporte quand j’y réfléchis, le point de convergence, c’est la marge. Et c’est finalement ce qui a rythmé ma vie depuis pas mal d’années. Qu’il s’agisse de musique, d’art, de littérature, c’est le hors norme, l’indépendant, le singulier qui l’emporte, la marge me fait de l’oeil, m’interpelle, me stimule. Ce qui m’a conduit à m’intéresser aux fanzines, à les conserver précieusement, à en faire moi-même, à-propos de contre-culture justement, puis faire un blog sur le sujet, certes un peu abandonné depuis quelques temps mais pas mort, j’ai même dans l’idée de lui donner un regain de fraicheur, et des tas d’idées de numéros sont en gestation quelque part dans ma tête.

 Quand la marge sent le book

Je ne vais pas vous faire le détail de tout ce que ça comporte, ceux que ça intéresse pourront avoir un aperçu en jetant un oeil sur mon autre blog, où nous pourrons éventuellement poursuivre la discussion. Autant se focaliser sur ce qui sent le book et en la matière ce goût de la marge se traduit par un engouement avide pour les éditions indépendantes, la micro-édition, les livres d’artistes, ceux qui tentent, prennent encore plus de risque, sortent des sentiers battus, sous des formes qui peuvent être elles-aussi originales. J’ai en plus la chance de pouvoir les valoriser au quotidien dans mon travail puisque nous avons à la médiathèque un espace dédié. J »aimerais les évoquer davantage ici, encore un projet à faire mûrir. En attendant, vous pouvez jeter un oeil ici.

A la semaine prochaine, où nous reviendrons au coeur du sujet, le blog !…

— — —

« Cet article fait partie de l’événement interblogueurs #CoulissesDuBlog créé par Mia, du blog Trucs de Blogueuse. Chaque semaine, je publie un article où je vous donne les dessous de mon blog.

Pour lire les autres participations, allez sur ce lien : https://www.trucsdeblogueuse.com/avec-passion-coulissesdublog-14/

Vous pouvez également participer à cet événement, voici les conditions : http://www.trucsdeblogueuse.com/evenement-coulisses-du-blog-2017 »

Laisser un commentaire