Pêle-mêle d’histoires qui sentent Noël

Des albums de Noël il y en a des tas, et je trouve d’ailleurs cette année particulièrement riche dans le domaine. Mini pêle-mêle de Noël donc avec 5 albums à mettre au-dessus de la pile. 

C’est la veille de Noël et tous les chiens squattent le salon avec leurs duvets pour veiller le Père Noël. Au matin, rien au pied du sapin mais par la fenêtre ils découvrent un énorme paquet. Micha avait demandé le plus gros cadeau du monde, il vont être servis. La tribu des chiens de Dorothée de Monfreid est toujours aussi efficace. Pour ceux qui ne connaissent pas, nous ne sommes dans une narration linéaire, mais dans un jeu de dialogues sous forme de bulles. De l’imagination, de l’humour, de la farce et ici une sacrée surprise qui les attend et que les enfants adorent aussi. Chez nous, cette petite bande cartonne et cette histoire-là n’a pas dérogé à la règle.  

Le plus gros cadeau du monde / Dorothée de Monfreid. Ecole des loisirs, 2016

Noël version nature et pleine forêt cette fois avec un très chouette album cartonné à flaps. Un livre d’ambiance, où l’on ressent le feutre de la neige et le calme de la forêt, où l’on rencontre les animaux des bois encore éveillés qui cherchent un abri, et un sapin qui scintille encore et toujours, surtout pour la fameuse nuit de Noël… Les illustrations de Jessica Courtney-Tickle sont vraiment séduisantes, un trait très fin et un camaïeu hivernal reposant et ressourçant, mille détails à observer et des flaps qui dévoilent plantes, fruits et animaux bien planqués. 

Le petit sapin de Noël / Jessica Courtney-Tickle. Editions Deux coqs d’or, 2017

Le soir du réveillon, Nina entend le son des grelots. Curieuse, elle se faufile dans la nuit et au fil des pas s’enfonce dans la forêt, où elle y rencontre un renne en plein préparatifs pour sa grande tournée. Une petite histoire sympa pour patienter avant Noël et surtout des illustrations très réussies. Du noir et blanc qui contraste avec quelques pointes de rouge, beaucoup de lumière et la bouille toute ronde de la fillette. Nous sommes totalement dans l’esprit de Noël. 

Nina et le renne de Noël / Nicola Killen. Traduit de l’anglais par Lucille Galliot. Editions Quatre fleuves, 2017

Alors là attention, grosse poilade en vue avec ce Père Noël qui n’a jamais ce qu’il faut dans sa hotte mais qui sait faire preuve d’un système D absolument génial. Une maison de poupée fabriquée avec son bonnet, et ainsi de suite jusqu’à se retrouver quasi à poil. Mais l’histoire ne fait que commencer et le Père Noël va en surprendre plus d’un dans son nouveau costume de… Je vous laisse le plaisir de le découvrir. Le duo Escoffier / Maudet fonctionne encore une fois très bien. C’est très coloré, malin, drôle, efficace, bref à découvrir ! 

Bonjour Père Noël / Michaël Escoffier et Matthieu Maudet. Ecole des loisirs, 2017

Un album un peu plus singulier cette fois, avec le génial Thierry Dedieu qui enrichi sa « collection » d’albums de Noël. Après Les bonhommes de neige sont éternels et A la recherche du Père Noël, on se met à table avec le Loup qui, pour les fêtes, a décidé d’inviter tous ses voisins. Repas végétarien, déco au poil, tout est prêt sauf les invités qui ne sont pas convainse montrent hésitants. Une histoire pas super joyeuse mais profondément humaine, comme Dedieu sait si bien les faire, avec des illustrations splendides et une poésie chavirante

Un Noël pour le loup / Thierry Dedieu. Seuil jeunesse, 2017

(Challenge Je lis aussi des albums #38)

Et c’est aussi notre Chut, les enfants lisent de la semaine…

et notre « Christmas time »

3 commentaires sur “Pêle-mêle d’histoires qui sentent Noël”

Laisser un commentaire