Quelques jours à vivre (Delcourt)

Immersion dans un service de soins palliatifs. Xavier Bétaucourt et Olivier Perret sont Lillois. Ils ont partagé le quotidien des soignants de l’unité de soins palliatifs de l’hôpital de Roubaix et livrent un documentaire remarquable sur la prise en charge de la fin de vie.

C’est un service que l’on connaît peu, que l’on découvre souvent par la force des événements. Nous apprenons donc beaucoup à travers cette BD. On rencontre ainsi le personnel soignant, médecins, infirmiers, psychologues, ce qui les a amenés à exercer ici. On découvre leur rôle, la spécificité du service, leur attachement à rendre le séjour des patients le plus agréable possible. Nous ne sommes plus dans la recherche de traitements mais dans le soin, dans la gestion de la douleur, dans l’accompagnement.

 

La durée moyenne d’un séjour est de 11 jours. L’ambiance est donc très particulière, un genre de flottement, un mélange de gravité et de légèreté, car au-delà de la maladie, de la fin de vie, on croise énormément de vie, d’envies, de douceur, quelques bonnes nouvelles et des rires. On découvre un service profondément centré sur ses patients et leurs proches, très respectueux de leurs souhaits, de leurs peurs ou de leurs questionnements. 

Le dessin en noir et blanc d’Olivier Perret est très sobre, valorisant à la fois la force du propos et l’ambiance du service. Des anecdotes historiques et ethnologiques ponctuent le récit, sur l’histoire de l’accès au soin, de la gestion de la douleur ou encore du rapport aux morts. En plus d’être instructives, elles permettent également de faire une pause, de prendre un peu de hauteur car ça remue quand même pas mal.

C’est assez éprouvant, très fort, mais aussi très factuel. Nous ne sommes pas dans l’émotion brute pleine de pathos, c’est vraiment très fin, pudique et sensible. Les auteurs ont réussi à saisir toute la complexité des personnes et du sujet, et si on se prend bien quelques coups dans le bide, on découvre surtout un endroit où l’on prend soin de la fin de la vie, une idée à la fois flippante et rassurante.

Quelques jours à vivre / Xavier Bétaucourt et Olivier Perret. Delcourt (Encrages), 2017

2 commentaires sur “Quelques jours à vivre (Delcourt)”

  1. Pas sûre d’avoir envie de lire ça… Un lieu fréquenté il y a quelques années, ma belle-mère y a passé quelques mois avant son décès. Mais ça à l’air intéressant, je note pour la bib.

Laisser un commentaire