Les infâmes – de Jax Miller (Ombres noires)

Freedom Oliver est témoin sous protection. Il y a dix-huit, elle a dû mettre sa vie au placard et ses enfants à l’adoption, et son passé a aujourd’hui des allures de mirages. Une existence qu’elle subit plus qu’elle ne vit, en se noyant dans l’alcool et en collectionnant les petites pilules bleues pour le jour où elle voudrait en finir. Sauf que celui qu’elle a envoyé en prison vient d’en sortir et sa fille vient de se volatiliser. La coïncidence est trop grosse pour ne pas être un signe, inquiétant, dangereux et amer. Elle file sur les routes en quête de celle qu’elle n’a pas connue, déroulant le fil de leurs vies comme s’il n’en restait qu’une miette.

« Je m’appelle Freedom et j’ai du sable dans les veines. C’est comme ça que je me sens dans mes phases de surexcitation, quand j’ai la tête qui tourne et que je n’arrive pas à l’arrêter. Il faut s’attendre à des effets secondaires quand on essaie de suivre le mouvement de la Terre qui tourne sur son axe, un point c’est tout. »

Un premier roman qui peut en laisser espérer long venant de Jax Miller. Si la première partie peut sembler un peu longue, un peu rabâchée, par le style, le thème, l’ambiance, l’écriture pas exceptionnelle voire un peu agaçante, le roman prend malgré tout toute son ampleur dans la deuxième partie, avec des rebondissements bien menés, des personnages qui prennent de l’épaisseur, et une intrigue prenante.

Nous sommes dans du noir-américain-profond-poisseux, c’est assez stéréotypé mais ça fonctionne bien. A lire le pitch de son deuxième roman, on comprend que l’auteure aime se pencher sur l’Amérique rurale et ses communautés religieuses. Autant de raisons d’aller voir ce qu’elle nous a mijoté.

Les infâmes / Jax Miller. Ombres noires, 2015
Prix Transfuge du meilleur polar étranger 2015 et Grand prix des Lectrices de Elle dans la catégorie Policier.
Existe en poche chez J’ai lu

« La lumière qui traverse le merlot décore le plan de travail de rayures rouges, et je me demande si l’inventeur du laser n’était pas juste un type avec un verre de vin et une ampoule. »

 

 

 

5 commentaires sur “Les infâmes – de Jax Miller (Ombres noires)”

  1. Lu dans le cadre du Grand Prix des Lectrices de ELLE, je l’avais beaucoup aimé (il prend aux tripes !) et j’avais voté pour lui. J’ai eu la chance de rencontrer Jax Miller, c’est une sacré nana et qui revient de loin… On pense ses personnages très exagérés, mais en discutant avec elle, on se rend compte qu’elle en a rencontré de semblables. Je n’ai pas encore lu son 2ème, mais ça ne va pas tarder !

    1. J’avais lu qu’elle avait vécu des moments difficiles. On comprend mieux effectivement le profil des personnages. Son deuxième est sur ma LAL aussi 😉
      Tu vas candidater de nouveau pour le jury ?

Laisser un commentaire