L’enfant et la baleine

Il y a une semaine, je présentais sur le blog Les copains de la colline, dans lequel Benji Davies apportait la campagne sur un plateau avec une histoire d’amitié aux petits oignons. Et bien cet album, L’enfant et la baleine, est encore plus réussi.

Un enfant, son père et leurs six chats vivent sur une île. Pendant que le père pêche, le garçon aime voir ce que la mer rejette sur la plage. Et un jour, il trouve une baleine échouée.

L’histoire tient de celles qui font grandir, avec de l’aventure et de l’imaginaire qui éveillent les sens. Les illustrations en pleine page sont à couper le souffle. Elle vous happent littéralement. Vous êtes au bord du large, vous sentez le sel, l’écume, entendez les mouettes, ressentez le vent, sentez l’odeur de la soupe de poisson, le bruit de la pluie sur le ciré (voire même l’odeur du ciré), bref, vous y êtes. Il y a de la poésie, de la douceur, des émotions franches, et de grands espaces qui donnent de l’oxygène. On pourrait presque parler de nature writting version album. Qu’attendez-vous pour franchir le cap ?

Un album à partager dès 3-4 ans et bien plus tard pour en apprécier toute la saveur, mais tout à fait abordable avec des plus petits.

Bonne nouvelle, à paraître en février, L’enfant, la baleine et l’hiver

L’enfant et la baleine / Benji Davies. Milan, 2014
(Challenge Je lis aussi des albums #05)

Et c’est aussi notre rdv Chut, les enfants lisent

 

7 commentaires sur “L’enfant et la baleine

Laisser un commentaire