Bouche cousue, de Marion Muller-Colard

Amandana découvre son homosexualité à l’âge de 15 ans. Dans sa famille puritaine, c’est visiblement ce qui peut arriver de pire.
15 ans plus tard, lors d’un déjeuner dominical rituel chez sa grande sœur, elle apprend que son neveu Tom, pour qui elle a beaucoup d’affection, est attiré par les garçons. Elle décide alors de prendre la plume pour raconter son histoire. Un texte d’une sensibilité à fleur de peau et d’une grande finesse.

J’étais là – de Gayle Forman

Meg s’est suicidée. Alors que Cody, sa meilleure amie, fait le vide dans son appartement, elle découvre de nombreuses zones d’ombre. Une enquête entre tristesse et colère, qui une nouvelle fois met en exergue les dangers du virtuel.

Dylan Dubois, de Martine Pouchain

Dylan a passé 3 ans en foyer suite à la séparation de ses parents. A 16 ans, il retrouve avec plaisir son père à nouveau sobre et son chien. Mais quelle stupeur de découvrir chez lui une belle-mère imbuvable, désinvolte et sexy, mère d’un petit Pedro dont elle s’occupe à peine. Epris de grands espaces et de liberté, il s’engage dans un road trip salvateur. Un roman ponctué de nombreuses citations poétiques. Une véritable ode à la Nature.

Un courant d’air – de Laurie Cohen

Elle vit dans la rue depuis 6 ans. Elle nous raconte son quotidien, le froid, le sale, le laid, le triste, l’effrayant de ses jours et de ses nuits sans espoir. De temps en temps, comme une lueur, comme un rêve, quelques mots du passé en douceur. De temps en temps, comme une griffe, comme un cauchemar, quelques mots du passé en douleur. On devine ce qui l’a poussée ici. La rue, c’est le sang, c’est la mort… Finalement, elle se décide, elle passe à l’action, pour peut-être, enfin, réussir à avancer…libre de repartir à zéro.

Jules – de Didier van Cauwelaert

Zibal est un brillant esprit, un peu bohême, qui fait passer ses principes avant son profit. Alice est une trentenaire sexy et aveugle, très attachée à son chien guide Jules. Quand ils se croisent dans une gare, rien ne laisse présumer que Jules saura se souvenir de cette rencontre au moment opportun…

Pourquoi ? Pourquoi ? Pourquoi ?

Petit Rhinocéros se pose beaucoup de questions, du matin au soir, à propos de tout. Papa et maman rhinocéros l’emmènent au musée en pensant répondre à sa soif de connaissance, mais les choses empirent ! Finalement, Petit Rhinocéros, épuisé par sa longue journée, tombe de fatigue… mais redémarre le lendemain […]

Mon imagier après la tempête

Page de gauche, une imagerie classique, des objets, des mots qui les décrivent. Jusqu’ici tout va bien. Mais page de droite, la tempête est passée par-là et c’est du grand n’importe quoi !! Tout est sans dessus dessous, cassé, abîmé, vidé, bref… Un imagier farfelu et délirant qui fera rire […]

La tache

Mince, j’ai renversé du chocolat chaud sur mon livre….Drôle de tache en vérité qui se transforme au gré de mes humeurs et de mes envies en pirate, en île au trésor ou en nuage, en vaisseau spatial ou en coquillage…

On ne parle pas de ça

Quatre femmes perdent leur enfant adolescent, chacune de manière différente. Mais le vide laissé est le même : contre-nature. Quatre vies, quatre façons d’affronter le doute, le fond du gouffre, le rebond. Le destin les réunit dans cette quête de survie autour d’un personnage simplement en quête de vivre.