Rouge, c’est mieux

Une fillette ne jure que par le rouge, pour ces chaussettes, son gilet, ses gants, ses barrettes, même si ce n’est pas assorti avec le reste, si c’est trop léger voire troué, le rouge c’est tellement chouette. Ça permet de sauter plus haut, de faire de superbes boules de neige et ça protège des monstres. Un chouette album qui cerne bien la différence de positionnement entre le plaisir simple et immédiat de l’enfant et l’esprit plus raisonné des parents… A partager dès 2-3 ans.

La princesse et le poney / Kate Beaton

La princesse Pomme de pin rêve d’être un vrai guerrier et de troquer tous les pulls qu’on lui offre à son anniversaire contre un bouclier, un sabre ou mieux un cheval ! Le jour où ses parents entendent enfin ses désirs, la fillette ne sait que faire de ce cheval très petit, mignonnet, rondouillard, pataud, et qui plus est fouette du popotin… Kate Beaton signe un album qui a du répondant, anti-clichés et inattendu.

La très grande princesse – Taro Miura

Nous sommes dans un univers où les enfants naissent dans les choux ou presque. Et justement, dans leur jardin, le roi et sa femme découvrent effectivement une magnifique petite princesse, mais au fil des jours, elle grandit, grandit, grandit, sans sembler pouvoir s’arrêter. Une histoire à la fois traditionnelle et décalée dans un univers coloré et champêtre.

Bob & Marley – Une partie de pêche entre amis

Je n’avais pas encore pris le temps de parler ici des drôlement sympathiques histoires de Bob & Marley, les aventures de deux oursons, qui à chaque fois sont prétexte à aborder de petites leçons de vie. Ici ils observent les papillons et s’interrogent sur le sens du mot amitié, ce qu’il recouvre et se lancent dans un genre de chasse au partage… C’est drôle, malicieux, tendre, et plein de toutes ces petites choses qui font d’un album un excellent moment.

Sssi j’te mords… Le livre-cd !

Sssi j’te mords… et Les Musiciens de la Nouvelle-Brême, deux contes absolument réjouissants, qui sentent la savane et le sirop d’érable, avec des histoires qui font sonner les mots et tortiller du popotin. De vraies histoires qui font se bidonner et réfléchir en même temps et dont on ne se lasse pas. Les deux histoires sont ici rééditées en un seul volume, avec le cd en plus.

Tilde à travers bois

Un très chouette album aux airs de contes d’autrefois. Tamaki Kimura offre une belle place à l’imaginaire avec des illustrations riches, de nombreux détails empruntés à l’univers fantastique qui extrapolent le texte en invitant le lecteur à se laisser porter bien au-delà des mots. Et en plus, c’est une ode aux petits plaisirs simples…

Des goûts et des odeurs

Freddo l’aime sa bonne vieille mauvaise odeur. Mais ses maîtres ne sont pas de cet avis, et ils lui préparent un bon bain, qui sent la rose et la fleur de pommier. Alors le chien cherche à retrouver sa bonne odeur du qui-pue des familles. Une petite histoire sympa, avec un esprit cradingue qui ravira les gnomes.

Un lion très coquet

Sergio vient de recevoir une invitation à déjeuner de la part de Mia. Il doit donc absolument aller chez le coiffeur se faire beau pour dimanche. Car Sergio est un lion, et comme chacun sait, la crinière est loin d’être un jeu d’enfant à amadouer. Tous les coiffeurs de la ville vont tenter de lui donner la splendeur qu’il recherche… Une histoire pleine de rebondissements et de malice pour évoquer la confiance en soi mais aussi l’amouuuur, le ventre qui se serre, le poil rebelle, ou juste pour se faire plaisir.

Mizu et Yoko

Mizu est un petit pingouin avec beaucoup de volonté mais pas très adroit. Alors quand il rencontre Yoko, un ours blanc qui cherche un endroit où loger et qui sait faire plein de choses, tout devient plus simple et surtout beaucoup plus sympa. Un bel album à découvrir, de la toute nouvelle Maison Eliza, maison d’édition spécialisée jeunesse et fortement tournée vers le monde.

Les deux grenouilles à grande bouche

Un album très très drôle, avec de la randonnée qui happe et brasse, des comptines à chanter à tue-tête, de la tension, de l’énervement, des crises de rires qui donnent des crampes au bide, la mer, le bateau de Noé, des animaux qui en ont ras-le-bol, qui espèrent, soupirent, s’impatientent, et un final aux allures de conte des origines qui nous dévoile enfin pourquoi les crocodiles pleurent pour un rien. A ne pas manquer !

Ce n’est PAS une bonne idée !

Un renard tiré à quatre épingles et une oie aux airs de Charlotte Ingalls avec son fichu sur la tête et sa robe à fleurs. Sommes-nous en train d’assister à un véritable coup de foudre ou à l’entourloupe du siècle ? Mo Willems nous mène en bateau dans cet album à l’esprit cartoon très drôle, une histoire d’arroseur arrosé aux petits oignons à partager dès 3 ans.

Louis 1er, roi des moutons

Un jour de grand vent, Louis le mouton trouve une couronne et s’autoproclame Louis 1er, roi des moutons. Et un roi, ça se doit de posséder un sceptre pour gouverner, un trône pour rendre la justice, un lit de roi pour que le monde assiste à son coucher, et puis il faut inviter des artistes, des ambassadeurs, mettre de l’ordre dans son royaume… Bref, le pouvoir, ça donne des ailes, notre mouton a l’imaginaire qui s’envole et il prend sacrément le melon… jusqu’à ce qu’un autre coup de vent change la donne.

Pourkôa les escargots ?

Une grenouille s’interroge, perplexe. Mais pourKÔA les escargots mettent-ils autant de temps à traverser le champ ? Elle observe, perplexe, s’insurge, bien tentée de lui pousser le derrière à cet escargot bien trop lent à son goût. Le ver de terre est plus philosophe, et il a d’ailleurs plusieurs théories sur la question. Une ode à la nature, à la lenteur, à la tolérance. Du l’humour, de la sagesse, un petit album très sympa qui fera à n’en pas douter causer les enfants…

Bigoudi

Dans la jungle new-yorkaise, Bigoudi est une sacrée petite mamie. Elle est connue comme le loup blanc dans son quartier avec son brushing vaporeux, son écharpe panthère, sa bonne humeur et Alphonse, son fidèle bouledogue. Mais un matin, Alphonse ne se réveille pas. Bigoudi est inconsolable et décide de s’enfermer à double-tour dans son appartement du 156è étage. Heureusement que l’on peut toujours compter sur le persil pour se faufiler là où il redonnera le sourire. Un magnifique album sur le travail de deuil, rempli d’humour et de tendresse. A ne pas louper !

Les fleurs de la ville

Une fillette très stylée « petit chaperon rouge » traverse la ville avec son père. Au fil des rues, elle ramasse les fleurs, elle cueille la nature sauvage qui a su se faufiler dans le bitume. Dans le dessin en noir en blanc, quelques touches de couleurs illuminent les pages, et le bouquet grossit comme un trésor. Coup de cœur pour ce magnifique album sans texte, rempli de poésie, de sens et de légèreté.