Il reste la poussière, de Sandrine Collette

Pour son quatrième roman, Sandrine Collette est époustouflante dans un huis clos en pleine cambrousse de Patagonie. Un roman familial noir, intense et qui assèche la gorge. Le roman s’ouvre sur une scène terrible, où nous rencontrons Rafael, le plus jeune des quatre garçons de « la mère », alors âgé de 4 ans, poursuivi comme chaque jour par ses grands frères, qui lancent des paris, à qui le choppera au passage du haut de son cheval, pour l’emmener valdinguer dans la poussière. Progressivement, nous intégrons « l’estancia », la ferme familiale, située en plein vent au cœur de la steppe.

La maison des absents – de Tana French

Dans la banlieue de Dublin, la famille Spain est retrouvée dans un bain de sang. Drame familial ? Règlement de compte ? Crime crapuleux ? Les premières conclusions restent obscures, les pièces ne s’imbriquent pas comme elles le devraient, les éléments ne sont pas clairs, l’enquête piétine. A lire sur la plage (ce n’est pas la saison mais ça viendra).

Un vent de cendres – de Sandrine Collette

C’est le temps des vendanges. Cette année, Malo et Camille ont décidé de tenter l’aventure, rejoindre d’autres étudiants pour deux semaines, goûter à l’air de la Champagne, entre travail rude la journée et ambiance colonie de vacances le soir. Mais à l’arrivée, l’atmosphère est confuse. Les propriétaires des lieux sont peu loquaces et pas franchement engageants. Le couple que forment Andreas et Octave pose question. Quel lien les unit ? Pourquoi tant de mystères, d’isolement et de noirceur les entourent…

Les assassins de la 5eB – de Kanae Minato

Faites un détour par le Japon dans ce polar bien ficelé qui soulève pas mal de questions… Mme Moriguchi est enseignante. Enfin plus pour longtemps. Alors qu’elle fait ses adieux lors du discours de fin d’année, elle accuse deux élèves d’avoir tué sa fille de 4 ans, retrouvée dans la piscine du collège un mois plus tôt, et les avertit de l’exécution de sa vengeance…

Dernier désir – de Olivier Bordaçarre

Gros coup de cœur pour ce roman absolument fascinant.
Mina et Jonathan ont quitté Paris il y a quelques années pour s’installer dans le Berry avec plein de projets en tête. Faire ses adieux à la fourmilière pour se mettre au vert, profiter de la naissance de leur fils pour changer de mode de vie, retaper une ancienne maison d’éclusier, changer de rythme, prendre le temps, profiter du calme de la campagne profonde, se détourner d’une société de consommation à outrance pour adopter un mode de vie plus simple … Une nouvelle vie sur le point de basculer avec l’arrivée d’un énigmatique voisin.

Temps glaciaires – Fred Vargas

Trouver un moyen de réunir dans un même roman un crime non identifié en Islande et des soirées costumées-poudrées en plein Paris en souvenir de Robespierre. C’est le challenge que relève brillamment Fred Vargas dans son dernier roman, en revenant décidément très en forme 4 ans après L’armée furieuse.