Seules les bêtes – de Colin Niel (Rouergue)

Dans les plateaux des Causses, une femme disparaît. L’assistante sociale s’interroge, ouvrant la danse d’un roman choral savamment orchestré. Chacun dévoilera sa culpabilité, ses doutes, les rêves devenus opaques. Un puissant roman sur la solitude et l’isolement qui désarment les désirs et rendent capable de tout.

Société noire d’Andreu Martin, polar au cœur de la mafia chinoise

De nos jours, Barcelone, loin de l’image de ville souriante de la movida. C’est ce que va nous prouver Andreu Martin et son enquêteur Diego Cañas avec l’arrivée « des Chinois ». Un vent d’est, un vent mauvais, souffle sur la Catalogne qui voit s’installer le crime à très grande échelle. Les gangs hispaniques vont aller se rhabiller, ils ne sont pas de taille.

REVER – de Franck Thilliez

Fidèle à ses habitudes, Franck Thilliez livre un thriller palpitant qui vous tient en haleine jusqu’au bout. ll explore ici le thème du sommeil et des maladies qui y sont associées, la nuit, les cauchemars, les peurs enfantines. Rebondissements, gestion de la confusion, va-et-vient entre les chapitres et dans le temps, malgré quelques bémols, l’auteur sait mener son scénario avec une construction aiguisée, un sujet documenté et des descriptions très cinématographiques.

10 bouquins à offrir à un amateur de polars

Les amateurs de polars peuvent être très différents les uns des autres et assez difficiles à contenter. Parmi ces 10 romans, au choix, offrez un huis clos angoissant, du noir glacé, de l’animalité, du social, des dialogues aux petits oignons, une virée à l’autre bout du monde, de la manipulation, du psychologique, du thriller, un peu d’Histoire, du brillant, de l’étrange, du troublant, du passionnant.

Le verger de marbre – Alex Taylor

Dans un coin paumé du Kentucky, le genre d’endroit où l’on en sort difficilement, où l’on se situe par son nom de famille et où l’on exerce le même métier de père en fils, le quotidien de Beam bascule en une nuit. Un roman qui a tout d’une chasse à l’homme et qui à la fois est tout l’inverse. Un polar rural noir brillant, tendu, tragique. Un premier roman très prometteur, et l’un des polars les plus intéressants du moment.

Condor – de Caryl Férey

Santiago du Chili. Le fils d’un journaliste est retrouvé mort, le quatrième adolescent à être laissé sur le pavé de La Victoria, à l’évidence banal dommage collatéral de la corruption et des trafics qui gangrènent le coin. Un roman fouillé et passionnant, une enquête à hauteur d’homme qui met la lumière sur tout un pan de l’histoire du Chili, et dénonce l’injustice sociale qui en découle encore aujourd’hui. Intense, rude, captivant.

La mer d’innocence – de Kishwar Desai

Simran Singh a décidé de faire un break sur les plages de Goa avec sa fille Durga. Mais à peine arrivée, la travailleuse sociale va devoir rapidement mettre de côté ses prétentions touristiques pour faire la lumière sur l’inquiétante disparition d’une jeune anglaise. Un polar social qui donne à voir un autre visage de l’Inde. Prenant et instructif.

Une fleur en enfer – Alper Canigüz

Alper Kamu a 5 ans, un genre d’enfant prodige un brin philosophe qui n’a pas la langue dans sa poche, trop occupé à dénouer tout ce qui lui semble louche dans son quartier pour aller à l’école. Secrets de famille et guerres de clans, entre autres mystères à lever dans ce roman à la sauce turque à se mettre sous le coude.

Le crime, une histoire d’amour – de Arni Thorarinsson

Faites une pause à Reykvavik pour prendre un petit noir bien serré, un court roman qui dépeint un drame familial glaçant et sans échappatoire. Beaucoup d’émotions, de colère, d’amour, de douleur, de gâchis. Un roman pas spécialement renversant mais qui sait être obsédant, qui chamboule finalement, et laisse des traces.

La maison des absents – de Tana French

Dans la banlieue de Dublin, la famille Spain est retrouvée dans un bain de sang. Drame familial ? Règlement de compte ? Crime crapuleux ? Les premières conclusions restent obscures, les pièces ne s’imbriquent pas comme elles le devraient, les éléments ne sont pas clairs, l’enquête piétine. A lire sur la plage (ce n’est pas la saison mais ça viendra).

Un vent de cendres – de Sandrine Collette

C’est le temps des vendanges. Cette année, Malo et Camille ont décidé de tenter l’aventure, rejoindre d’autres étudiants pour deux semaines, goûter à l’air de la Champagne, entre travail rude la journée et ambiance colonie de vacances le soir. Mais à l’arrivée, l’atmosphère est confuse. Les propriétaires des lieux sont peu loquaces et pas franchement engageants. Le couple que forment Andreas et Octave pose question. Quel lien les unit ? Pourquoi tant de mystères, d’isolement et de noirceur les entourent…

Les assassins de la 5eB – de Kanae Minato

Faites un détour par le Japon dans ce polar bien ficelé qui soulève pas mal de questions… Mme Moriguchi est enseignante. Enfin plus pour longtemps. Alors qu’elle fait ses adieux lors du discours de fin d’année, elle accuse deux élèves d’avoir tué sa fille de 4 ans, retrouvée dans la piscine du collège un mois plus tôt, et les avertit de l’exécution de sa vengeance…

Dernier désir – de Olivier Bordaçarre

Gros coup de cœur pour ce roman absolument fascinant.
Mina et Jonathan ont quitté Paris il y a quelques années pour s’installer dans le Berry avec plein de projets en tête. Faire ses adieux à la fourmilière pour se mettre au vert, profiter de la naissance de leur fils pour changer de mode de vie, retaper une ancienne maison d’éclusier, changer de rythme, prendre le temps, profiter du calme de la campagne profonde, se détourner d’une société de consommation à outrance pour adopter un mode de vie plus simple … Une nouvelle vie sur le point de basculer avec l’arrivée d’un énigmatique voisin.

Temps glaciaires – Fred Vargas

Trouver un moyen de réunir dans un même roman un crime non identifié en Islande et des soirées costumées-poudrées en plein Paris en souvenir de Robespierre. C’est le challenge que relève brillamment Fred Vargas dans son dernier roman, en revenant décidément très en forme 4 ans après L’armée furieuse.

Atomka – Franck Thilliez

Un thriller hyper documenté qui s’intéresse au nucléaire, à la cryogénisation, aux manipulations génétiques… Bien ficelé, efficace et glaçant !