La mésaventure – Iwona Chmielewska (Format)

Une nappe de famille, brodée par la grand-mère, chérie par la mère, et tachée malencontreusement. Une tâche qui s’invite comme un caillou dans l’assiette, malheur qui se niche dans la culpabilité et la crainte, jusqu’à ce qu’il soit découvert et reçu avec un sourire bienveillant. La solution est dès lors […]

La lanterne de tonton – Wang Yage et Zhu Chengliang (HongFei)

Le Nouvel an chinois marque le début de la Fête du Printemps, un temps de fête populaire qui se déroule sur quinze jours et s’achève avec la fête des lanternes. Cet album célèbre la fête par le biais des émotions ressenties par les enfants, l’impatience, la joie, le partage. Un très bel album pour donner à voir le monde aux enfants. Dès 5 ans.

Animabilis – Thierry Murat (Futuropolis)

Hiver 1872. Un journaliste français foule les chemins enneigés du Yorshire pour faire la lumière sur d’étranges phénomènes inexpliqués. Accueil glacial par les habitants du cru, corneille qui veille, brebis décimées, sursauts moyenâgeux, légendes, rivalités, tête baissée nous entrons dans cette BD à l’atmosphère envoûtante.

Le Paris d’Apollinaire – Franck Balandier (Editions Alexandrines)

En 2015, les éditions Alexandrines inauguraient leur collection Le Paris des écrivains avec Marguerite Duras et Jean Cocteau, faisant se rejoindre littérature et flâneries, biographie et territoire. Ici nous allons à la rencontre de Guillaume Apollinaire, aux côtés de Franck Balandier, une biographie sélective par une fenêtre parisienne très riche qui s’avère aussi passionnante pour le curieux de passage que pour l’initié. 

Billy le menteur – de Keith Waterhouse (Editions du Typhon)

Dans une petite ville du Yorkshire, Billy Fisher ment à ne plus savoir comment il s’appelle. Jeune homme plein de contradictions, qui aime être pénard tout en se mettant dans des situations inextricables, plein de projets et d’envies tout en faisant preuve d’une incroyable force d’inertie, il incarne une époque sans le savoir, portant beaucoup plus de symboles qu’il ne pourrait l’imaginer. Du pur british working-class à (re)découvrir.

Camel Joe – Claire Duplan

Une jeune illustratrice imagine une super-héroïne pour combattre les agressions sexistes et les rapports hétéro-normés. Une BD féministe sympa, très actuelle, drôle, décapante et qui sonne juste, avec un côté riot grrl assez plaisant.

Par les rafales – Valentine Imhof (Rouergue)

Alex n’est pas banale, c’est le moins qu’on puisse dire. Jeune femme insaisissable, draguant la discrétion sans pour autant passer inaperçue, elle dissimule les fêlures et les restes de mauvaises rencontres sans pour autant s’en accommoder. Alors elle fait comme elle peut, répondant à un besoin viscéral de s’en libérer, quitte à laisser quelques corps inertes sur son passage. Un roman noir brut, subtil et dépaysant. Une pépite à ne pas laisser filer.

A travers – Tom Haugomat (T. Magnier)

Coup de coeur pour cet album étonnant et bluffant dans lequel nous suivons la vie complète d’un astronaute, par le prisme des regards qu’il porte sur les choses et les événements. Absolument fabuleux !

Animaux – de Maria Jalibert (Didier jeunesse)

Voici un imagier animalier original puisqu’il donne à voir des animaux en plastique, ces jouets indémodables qui représentent des heures de jeux. Maria Jalibert collectionne un tas de petits jouets en plastique, babioles qui prennent régulièrement vie dans ses illustrations. Ici nous croisons toutes sortes d’animaux, rassemblés ici comme savent […]